Culture

Friends, la série des amis homophobes?

Temps de lecture : 2 min

F.R.I.E.N.D.S/Lionel Ruiz via Flickr CC License by
F.R.I.E.N.D.S/Lionel Ruiz via Flickr CC License by

Fan ou ex-fan de Friends, saviez-vous que l’on peut trouver dans l’intégrale de la série plus d’une heure de blagues sur les homosexuels?

On peut voir sur un blog de Forbes.com le montage vidéo nommé Homophobic Friends de Tijana Mamula, qui a réuni –en 50 minutes– beaucoup de ces blagues «jovialement» homophobes, présentes dans les 10 saisons de la célèbre sitcom.

Homophobic Friends from WayDownEast on Vimeo.

Le Bitch Magazine donne quelques exemples de ces scènes choisies:

«On y voit Ross réprimandant la nouvelle petite amie de son ex-femme (...) et d’innombrables moments où Chandler et Joey "gazouillent" de façon "non homo"»

Tijana Mamula a en effet réalisé que «l’humour touchant à l’homosexualité était un thème récurrent» dans la série, et elle explique:

«Les blagues homophobes [...] ne sont jamais violentes, et le plus souvent elles ne dénigrent même pas ouvertement les homosexuels; en fait elles prétendent offrir une représentation honnête et joviale d'une attitude courante et socialement acceptée envers l'homosexualité.»

L'auteure de la vidéo a donc jugé que les plaisanteries homophobes de Friends incitent le téléspectateur à être tout naturellement emporté par l’hilarité de la scène.

L’exemple de cette sitcom, l’une des plus regardées par les téléspectateurs, et de son grand nombre de blagues sur l’homosexualité reflète l’acceptation d’une homophobie «socialement acceptée», selon Forbes. Tijana Mamula a expliqué sa démarche à Kjerstin Johnson du Bitch Magazine:

«Homophobic Friends ne vise pas à ridiculiser l’homophobie sous-jacente de la série. La vidéo s’efforce plutôt d’attirer l’attention du spectateur sur cette attitude dans toute sa normalité apparente»

On ne trouve d’ailleurs pas que des plaisanteries sur les homosexuels dans Friends: transsexuels, femmes et étrangers font aussi l’objet de blagues. «On pourrait faire toute une série de vidéos comme Mysoginistic Friends ou Xenophobic Friends» ironise Mumala.

Kjerstin Johnson salue l'initiative en affirmant que:

«Des projets de montages vidéo comme celui de Mamula aident vraiment à la sensibilisation au contenu problématique et envahissant de phénomènes passés et actuels de la Pop Culture».

Slate.fr

Newsletters

Cinéma: des films inédits, surprenants, classiques ou à rattraper en DVD

Cinéma: des films inédits, surprenants, classiques ou à rattraper en DVD

Petit florilège de parutions récentes, monts inconnus et merveilles à redécouvrir. La plupart sont également accessibles en VOD, mais sans les suppléments (bonus audiovisuels, livres et livrets), et pas forcément avec la même qualité d'image et de son.

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Depuis une dizaine d'années, le disco polo s’impose comme référence de l’industrie musicale polonaise. Au point d'attirer l'attention des politiques et d'exaspérer les milieux intellectuels.

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Les entrées de «Rien à perdre», biopic du fondateur de l'Église universelle du Royaume de Dieu, battent des records. Mais presque aucun spectateur ne va voir le film.

Newsletters