Culture

[VIDÉO] Le décor de Shining n’est pas réaliste

Temps de lecture : 2 min

Affiche du film The Shining, Stanley Kubrick
Affiche du film The Shining, Stanley Kubrick

Stanley Kubrick aurait utilisé des repères spatiaux faussés pour désorienter les spectateurs de son film The Shining, apprend-on sur le site Serial Consign.

Rob Ager analyse les films sur Internet: il a décortiqué la construction et les espaces du film d’horreur adapté du roman de Stephen King pour trouver plusieurs anomalies qu’il expose dans une vidéo de 11 minutes.

Certaines constructions géospatiales sont simplement impossibles à reconstruire, comme l’a expliqué le développeur du jeu vidéo Duke Nukem 3D, inspiré de l’oeuvre de Kubrick.

Les scènes tournées dans l’Hôtel Overlook ne respectent pas les repères spatiaux: la construction de «tout un niveau de 3D était donc impossible», relate Rob Ager dans sa vidéo. Le jeu ne correspond donc pas au film.

Par exemple, la fenêtre du bureau du directeur de l’hôtel, Ullman: normalement, il y a des couloirs autour de cette pièce, il ne peut donc pas y avoir de fenêtre donnant sur l’extérieur, et pourtant, c’est le cas dans le film. Une «anomalie si flagrante qu’elle n’aurait pas pu passer inaperçue dans la construction des décors», explique Rob Ager.

Newsletters

Une puce intra-auriculaire pour apprendre plus rapidement une langue étrangère

Une puce intra-auriculaire pour apprendre plus rapidement une langue étrangère

Relié au système nerveux, le dispositif aide l'oreille à se familiariser à de nouvelles sonorités.

«Lovecraft Country» ou comment se réapproprier une œuvre culte raciste

«Lovecraft Country» ou comment se réapproprier une œuvre culte raciste

Dans cette nouvelle série HBO, des créatures fantastiques tout droit sorties de l’univers de H.P. Lovecraft se mélangent aux monstres de l’Amérique de Jim Crow.

Kermit et Piggy la cochonne ont fait leur temps

Kermit et Piggy la cochonne ont fait leur temps

Ce n'est pas trop tôt, le célèbre couple du Muppet Show est en voie de séparation. Amour sans joie, adieu à toi.

Newsletters