Life

La défaite d'Azincourt? C'est de la faute au poids des armures

Slate.fr, mis à jour le 21.07.2011 à 13 h 44

Le matin de la bataille d'Azincourt. Wikimedia Commons/Sir John Gilbert

Le matin de la bataille d'Azincourt. Wikimedia Commons/Sir John Gilbert

Le poids des armures portées par les soldats au XVe siècle pourrait avoir affecté l'issue de batailles célèbres, comme celle d'Azincourt en 1415, explique la BBC.

Lors de la bataille d'Azincourt, les Anglais ont massacré les Français dans une clairière boueuse. Les Français, pourtant plus nombreux, portaient des armures lourdes qui les ont beaucoup gêné dans leurs mouvements, résume la BBC.

«Les Français ont dû marcher à travers un champ boueux à la rencontre des lignes anglaises, mais ralentis et fatigués par leur armure, ils avaient peu de chances de sortir victorieux.»

Pour une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'université de Leeds, au Royaume-Uni, des volontaires ont porté la réplique d'une armure du XVe siècle, puis ont marché et couru sur un tapis roulant. Si les chercheurs ont toujours suspecté que l'armure était fatigante et lourde à porter, ils ont découvert que les sujets «utilisaient beaucoup d'énergie, portaient un poids immense sur leurs jambes, et ne pouvaient respirer correctement».

Les quatre participants à l'étude, «qui rejouent régulièrement des batailles pour les Royal Armouries de Leeds», ont porté leur véritable réplique d'armure pour les tests.

«En enregistrant les volumes d'oxygène inhalé et le dioxyde de carbone produit, l'équipe a été capable de calculer l'énergie dépensée. Des caméras à haute vitesse ont aussi aidé les chercheurs à étudier les mouvements des membres des volontaires.»

Ils ont ainsi découvert que marcher et courir avec l'armure utilisait environ deux fois plus d'énergie que les mêmes mouvements sans l'armure. L'armure, étant faite de multiples plaques de métal s'emboîtant, empêchait de respirer correctement. Au lieu de prendre de longues inspirations, les volontaires devaient respirer de manière superficielle, et utiliser beaucoup plus d'énergie.

Enfin, les scientifiques ont voulu savoir si les volontaires étaient capables de porter le même poids, mais sur le dos, «ce qui correspond au poids que doit porter un soldat moderne dans son sac à dos». Lorsque l'armure est portée telle quelle, environ 7 à 8kg (sur les 30 à 50kg au total) est porté uniquement par les jambes. Les membres, d'une manière générale, sont chacun soumis à un poids qui les rend difficile à bouger.

Pour Graham Askew, qui a conduit l'équipe de recherche, «il est intéressant de voir que l'armure qui s'est développée au XVIe siècle avait perdu la partie couvrant le mollet —ce qui, nous l'avons découvert, limite le mouvement».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte