Économie

Contrefaçon: cela ressemble à un Apple Store, mais c'est un faux

Temps de lecture : 2 min

Fanboyism, eriwst via Flickr, CC-Licence-by
Fanboyism, eriwst via Flickr, CC-Licence-by

Apple doit maintenant lutter contre les vendeurs qui montent de faux magasins Apple à l'étranger, ressemblant évidemment à de vrais Apple Stores.

Le blog Bits du New York Times rapporte que de nombreux magasins de ce type ont déjà ouvert, notamment en Chine ou en Équateur. Les faux magasins ressemblent en tous points aux Apple Stores officiels —on y trouve notamment les grandes tables en bois laquées et les escaliers minimalistes— sauf qu'ils n'appartiennent pas à Apple.

«Le magasin en lui-même a les mêmes tables en bois que n'importe quel Apple Store; on voit au mur des posters et des signes vantant la marque. Il y a aussi l'escalier en colimaçon et les sols en béton que l'on voit dans tous les vrais magasins Apple. C'est comme si Steve Jobs lui-même avait aidé à la conception du lieu.»

Selon le blog BirdAbroad, tenu par une Américaine vivant à Kunming, en Chine, les faux magasins vendent toutefois de vrais produits Apple, et la plupart des employés pensent qu'ils travaillent réellement pour la firme internationale et non pour un imposteur. La manière dont les magasins se procurent la marchandise Apple n'est toutefois pas claire.

La blogueuse décrit l'expérience vécue en entrant dans ce qu'elle pensait être un Apple Store à Kunming, avant de s'apercevoir que quelque chose n'allait pas. Les murs étaient peints de manière douteuse. Les employés portaient des étiquettes autour du coup qui indiquaient simplement «staff» (membre de l'équipe) plutôt que leurs noms, ce que les clients voient dans les vrais Apple Stores.

«Curieux comme [mon mari et moi] le sommes, nous avons entamé une conversation avec les vendeurs, qui pensaient vraiment travailler pour Apple. J'essayais d'imaginer quel apprentissage ils avaient dû faire, pendant lequel on leur a longuement parlé de cette compagnie globale et innovante —alors qu'ils remplissaient en fait les poches d'un escroc vivant dans un manoir en préfabriqué en bordure de la ville.»

Une recherche rapide sur le site d'Apple a rapidement révélé que la compagnie n'avait pas de magasins à Kunming.

Les commerçants ouvrant un faux Apple Store sont devenus le nouveau problème de la compagnie, qui a déjà eu à faire aux imposteurs par le passé. Ces dernières années, la compagnie a dû contrer un marché florissant de produits de contrebande et contrefaits, en particulier en Chine où les consommateurs peuvent acheter de faux iPods, iPhones et ordinateurs Mac.

Newsletters

Crise économique post Covid-19: qui gagne, qui perd?

Crise économique post Covid-19: qui gagne, qui perd?

Étonnamment la Chine semble tirer son épingle du jeu, les États-Unis ne s'en sortent pas si mal tandis que l'Europe avance (ou recule) à son rythme.

Quatre idées sérieusement mises à mal par la pandémie de Covid-19

Quatre idées sérieusement mises à mal par la pandémie de Covid-19

Suprématie des États-Unis, avantages de la mondialisation ou encore cohésion de la communauté internationale, ne seraient plus vraiment d'actualité.

Seule une réforme structurelle du système permettrait au Liban de se relever

Seule une réforme structurelle du système permettrait au Liban de se relever

La catastrophe qui vient de frapper Beyrouth s'ajoute à la situation financière qui grève le pays depuis des années.

Newsletters