Life

Joggeurs, joggeuses: un sol mou n'est pas meilleur pour vous que le bitume

Slate.fr, mis à jour le 20.07.2011 à 11 h 57

Jogging/Ed Yourdon via FlickR CC Licence By

Jogging/Ed Yourdon via FlickR CC Licence By

Tout joggeur qui se respecte a reçu le conseil de courir sur un sol mou plutôt que sur du bitume pour préserver ses articulations. Et tout joggeur qui a ignoré ces paroles a probablement bien fait, selon le New York Times.

Le quotidien américain explique qu’aucune recherche scientifique n’établit clairement les avantages du sol mou par rapport au sol dur pour la course à pied, bien qu’il soit souvent considéré que cela préserve les genoux des sportifs, comme l’affirme par exemple le blog RunningWorkouts.

Hirofumi Tanaka, physiologiste de l’effort physique de l’université du Texas à Austin, affirme n’avoir trouvé «aucune preuve scientifique» des bienfaits comparés des chemins non goudronnés. Il raconte d’ailleurs s’être tordu la cheville en suivant les conseils d’un orthopédiste, alors qu’il se remettait d’une blessure au genou... qui s’est également aggravée à cause de ce faux pas.

Selon les chercheurs, aucune étude rassemblant un nombre suffisant de joggeurs n'a testé les deux types de surface avant de comparer les blessures qui en résultent. Les études existantes n’associent aux blessures ni l’âge, ni le sexe, ni l’indice de masse corporelle, ni la pratique d’autres sports ou l’époque de l’année où le test a été fait, souligne le docteur Willem van Mechelen, directeur de santé publique et professionnelle au centre universitaire médical VU à Amsterdam.

Un des problèmes soulignés par le New York Times est la manière de procéder dans les recherches faites sur les coureurs. Les études se font sur des tapis roulants, et au lieu de changer la résistance du sol sur lequel la personne est testée, on change les coussinets de ses chaussures. Davantage de coussinets équivaudraient à de la course sur sol mou.

La seule conclusion qui s’en dégage est que le corps s’adapte à la surface sur laquelle on court. Plus la surface est dure, moins le corps est tendu. L’exercice fourni lors d’un jogging sera donc différent selon la surface parcourue.

Ce qui ne veut pas dire que les sols moins durs causent moins de blessures. Willem van Mechelen conseille donc aux joggeurs qui le consultent de choisir des chaussures confortables et de courir sur la surface qu'ils préfèrent. Etant un coureur lui-même, il confie au New York Times préférer le bitume.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte