Life

Une aire de jeux peut-elle être trop sûre?

Slate.fr, mis à jour le 19.07.2011 à 17 h 22

Playground/JanneM via Flickr CC License by

Playground/JanneM via Flickr CC License by

Des chercheurs norvégiens remettent en question l’importance accordée à la sécurité dans les aires de jeux nous explique le New York Times.

A l’heure où les parcs de jeux sont a priori moins dangereux qu’ils ne l’étaient dans les années 1990, la professeure Ellen Sandseter et son équipe de l’université Queen Maud se sont interrogés sur les bienfaits de jeux un peu plus risqués. Après avoir déterminé 6 catégories de jeux «à risques», Sandseter a développé la thèse selon laquelle l’enfant a besoin d’un minimum de danger et d’excitation pour s’épanouir et notamment éviter de développer des phobies

«La meilleure chose à faire est de laisser les enfants rencontrer ces défis dès le plus jeune âge. Ils apprendront ainsi à se maîtriser au fil du temps et ce, à travers les jeux.»

L’étude de Sandseter révèle que les chutes et blessures, dont on pourrait penser qu’elles provoquent la peur des enfants, sont rarement graves et surtout n’induisent généralement aucun traumatisme avant l’âge de 9 ans. En revanche, les terrains de jeux «modernes», plats, mous et jugés plus ennuyeux par les enfants, les inciteraient à être moins prudents: on rencontre davantage de cas de bras cassés.

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte