France

La mère de Tristane Banon aurait eu une relation «consentie mais brutale» avec DSK

Slate.fr, mis à jour le 19.07.2011 à 12 h 43

REUTERS/Shannon Stapleton

REUTERS/Shannon Stapleton

Anne Mansouret aurait eu une relation «consentie, mais brutale» avec DSK

[L'Express] Le 13 juillet 2011, Anne Mansouret, la mère de l'écrivaine Tristane Banon, était entendue par les enquêteurs à la suite de la plainte pour tentative de viol déposée par sa fille contre Dominique Strauss-Kahn. Elle leur aurait déclaré avoir eu une relation sexuelle consentie avec l'ancien patron du FMI, relation qu'elle aurait caché à tout le monde y compris à sa fille.

Une relation «consentie mais brutale», précise L'Express, qui se serait déroulée dans un bureau de l'OCDE. Dominique Strauss-Kahn avait été nommé en 2000 conseiller spécial du secrétaire général de l'organisation.

Selon Anne Mansouret, si elle a décidé de s'exprimer après huit ans, c'est pour aider à briser l'image donnée par les amis de DSK, le décrivant comme un «séducteur invétéré», un «homme à femmes» jamais violent.

L'ex-femme de DSK donne sa version

[Le Point] Les enquêteurs ont aussi entendu Brigitte Guillemette, l'ex-épouse de DSK et marraine de Tristane Banon, vendredi 15 juillet. Selon Le Point, celle-ci a «démenti totalement la version donnée par la mère de Tristane Banon» concernant la tentative de viol qu'airait subi sa fille:

  • Ce n'est pas elle qui aurait servi d'intermédiaire enre Tristane Banon et DSK quand cette dernière voulait l'interviewer.
  • Anne Mansouret ne l'aurait pas appelée au téléphone

«Tous les éléments cités par Anne Mansouret qui pouvaient accréditer la véracité de la tentative de viol ont été démentis par l'intéressée», affirme un enquêteur.

Camille Strauss-Kahn et François Hollande bientôt entendus à leur tour

[Le Figaro] «L'audition de François Hollande se profile quelques semaines à peine avant la primaire socialiste prévue les 9 et 16 octobre», écrit Laurence de Charette. «Hollande reste pour les enquêteurs l'un des témoins clés pour tenter d'éclaircir les faits en regard de ce que lui avait été confié alors», précise Le Figaro.

Par ailleurs, la fille de DSK et de Brigitte Guillemette, Camille (qui aurait été une proche de Tristane Banon), devrait aussi être entendue par la police dans le cadre de cette affaire, écrit Le Point.

» Retrouvez tous nos articles concernant l'affaire DSK

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte