Monde

Du boeuf contaminé aurait été vendu au Japon

Slate.fr, mis à jour le 18.07.2011 à 19 h 24

boeuf/comprock via Flickr CC License by

boeuf/comprock via Flickr CC License by

Du bœuf contaminé par les radiations de Fukushima au Japon aurait été consommé dans plus de 31 préfectures japonaises environnant Tokyo, selon la chaîne de télé NHK citée par lemonde.fr

The New York Times précise qu’AEON, le second plus grand détaillant du pays, a annoncé, dimanche 17 juillet, avoir vendu environ 319 kilos de bœuf nourri au foin irradié dans une grande surface de Tokyo et dans plus d’une douzaine d’autres supermarchés environnant la ville.

Plus de quatre mois après le pire accident nucléaire depuis Tchernobyl, les radiations de la centrale nucléaire de Fukushima continuent de se propager dans le sol, l’air et la mer. Des cas de contamination de légumes, de thé, de lait, de fruits de mer et d'eau ont déjà alimenté l'inquiétude au Japon, l’annonce d’AEON risque de l’accentuer. Le bœuf contaminé et consommé contiendrait une quantité de becquerel 3 à 6 fois supérieure à celle imposée par les normes sanitaires. Le ministère de l’agriculture a cependant rassuré la population en affirmant que, mangé en faible quantité, le bœuf ne présenterait pas de risques «immédiats» pour la santé.    

Des légumes en provenance d’une zone à risque ont été retirés de la vente et des taux de radioactivité anormalement élevés ont été constatés chez certains poissons, les «Kounago», ce qui est inquiétant dans un pays habitué à manger du poisson cru, que ce soit en sushi ou en sashimi.

Goshi Hosono, le ministre chargé de la crise nucléaire, a affirmé dimanche que plus aucun produit en provenance de la zone ne serait désormais vendu, décision qui devrait être effective mardi, selon Le Monde.

«Nous devons assurer la sécurité de la chaîne alimentaire»

The New York Times souligne que cette décision arrive sûrement un peu tard, et que les raisons pour lesquelles le gouvernement a mis tant de temps ne sont pas claires. 

En ce qui concerne le bœuf, pour le moment, seuls des écriteaux avertissant les consommateurs ont été placés dans les supermarchés concernés et le monde.fr remarque que «le Japon n'a pas encore instauré de système centralisé de contrôle de la radioactivité de la nourriture, s'en remettant aux tests effectués par les préfectures et les municipalités».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte