Life

Les perroquets se donnent des prénoms

Slate.fr, mis à jour le 19.07.2011 à 9 h 45

Amazona dufresniana -two captive/TJ Lin via Wikimedia Commons

Amazona dufresniana -two captive/TJ Lin via Wikimedia Commons

Le talent d’imitateur des perroquets ne sert pas seulement à divertir les humains, il permet surtout de développer des interactions sociales complexes au sein de l’espèce, notamment en donnant des prénoms à leur progéniture, rapporte le site Nature.

Le phénomène était déjà connu pour les oiseaux vivant en captivité, mais les scientifiques ne savaient pas comment apparaissaient ces «signatures vocales»,  l’équivalent des prénoms chez les êtres humains. Il fallait donc déterminer s’ils étaient innés, acquis ou s’il s’agissait d’une «aberration» liée à la vie en captivité.

C’est en observant des nids où les oisillons avaient été adoptés, à la suite d'un échange d’œufs organisé, que Karl Berg, un spécialiste du comportement animal, a pu confirmer la dimension sociale du phénomène et écarter le facteur biologique.  

Dans leurs milieux naturels, les groupes de perroquets se divisent, changent régulièrement d’où l’utilité d’apprendre la «signature vocale» de ses congénères, comme nous humains le faisons avec les prénoms. «Quand un perroquet imite la signature d’appel d’un autre, il attire l’attention et ouvre ainsi la porte à d’autres échanges d’informations plus complexes», explique Karl Berg.

Jusqu’à ce jour, ce type de phénomène n’a été observé que chez trois espèces: les humains, les dauphins et maintenant les perroquets.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte