Monde

La Chine reconnaît des «difficultés» sur les droits de l'Homme

Slate.fr, mis à jour le 13.07.2011 à 17 h 43

La déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789

La déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789

Wang Chen, directeur du Bureau d’information du Conseil des affaires d’Etat, a annoncé dans un discours, publié ce mercredi 13 juillet par le China Daily, la rédaction d’un Plan national d’action sur les droits de l’Homme rapporte le Time Magazine. Selon le magazine américain, la Chine a une vision bien particulière des droits de l'Homme, qui signifient avant tout l’augmentation du niveau de vie des quelques 1,3 milliards de chinois. Le plan concerne la période 2012-2015.

Déjà en 2009, la Chine avait lancé un plan visant à améliorer les droits de l’Homme jusqu’à fin 2010. Dans son discours, Wang a effectué un bilan de ce premier travail en insistant sur les aspects positifs. Le plan aurait fait progresser les droits de l’Homme concernant «les femmes, l’éducation, les minorités ethniques, les enfants, les personnes âgées, handicapés…»

Mais Wang a lui-même nuancé son discours en rappelant la nécessité de «prendre en compte son propre niveau de développement économique et social». Il a fait le constat, inhabituel pour la Chine, que le pays rencontrait de grandes difficultés face aux droits de l’Homme, pour des raisons telles que de trop grandes inégalités de revenus, l’inflation, l’augmentation des conflits sociaux ou encore la façon disparate dont les autorités locales administrent leurs provinces, relate le Time Magazine.

La Chine continue cependant de se plaindre des blâmes des pays occidentaux, adressés de façon injuste selon Wang. Le site d’information chinois xinhuanet.com relate glorieusement le bilan  du premier plan en rapportant les déclarations de Wang:

«L’accomplissement de tous les objectifs fixés dans le premier plan montre que la cause des droits de l’Homme en Chine a passé un nouveau stade.»

L’article du Nouvel Observateur au sujet du deuxième plan affirme que les mesures répressives en Chine ne diminuent pas et permettent de douter de la déclaration de Wang:

«Si les dirigeants du pays(…) promettent périodiquement à leurs concitoyens d'aller dans le sens de la démocratie et des droits de l'homme, ces derniers mois ont été marqués par une vague de répression des dissidents et d'autres militants.»

En effet, le site d’information Human Rights Watch explique:

«Depuis le 16 février 2011, les autorités ont placé en détention, formellement arrêté ou fait disparaître 25 avocats, militants des droits humains et blogueurs. Entre 100 et 200 autres personnes ont été soumises à diverses mesures répressives allant de convocations de la police à l'assignation à domicile.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte