Culture

L'esquisse de Picasso retrouvée, mais pas son cadre

Temps de lecture : 2 min

Picasso en 1962. Wikimedia Commons/Domaine Public
Picasso en 1962. Wikimedia Commons/Domaine Public

La police aurait arrêté le voleur d'une esquisse de Pablo Picasso, qui était en exposition dans une galerie d'art californienne. L'homme avait accompli le vol en plein jour, le 5 juillet 2011.

Le San Francisco Chronicle relate que la police a arrêté Mark Lugo, 30 ans, mercredi 6 au soir dans un hôtel de Napa, en Californie. Ils ont trouvé dans la chambre d'hôtel l'esquisse, estimée à 200.000 dollars (près de 140.000 euros), mais pas le cadre.

Selon la police, Mark Lugo, originaire de Hoboken dans le New Jersey aurait travaillé seul, et avait prévu de faire parvenir le dessin à un tiers.

L'esquisse en question date de 1965, elle est intitulée Tête de Femme. La galerie Weinstein, de San Francisco, l'a déclarée volée mardi 5 au matin.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Peu de temps après, la caméra de surveillance d'un restaurant non loin a capturé des images d'un homme marchant dans la rue, portant un tableau encadré sous son bras, emballé dans du papier journal. La police a utilisé cette vidéo pour suivre le suspect, dont la caution a été placée à 5 millions de dollars.

Newsletters

Virgil Abloh, visionnaire météorique de la mode

Virgil Abloh, visionnaire météorique de la mode

Le directeur artistique de la maison Louis Vuitton est mort à l'âge de 41 ans.

D'où viennent les plus gros rappeurs français? Paris, Marseille et la diagonale du vide

D'où viennent les plus gros rappeurs français? Paris, Marseille et la diagonale du vide

Deux cartes permettent de mettre en évidence de fortes polarisations parisienne et marseillaise. La Normandie s'en tire bien, à l'inverse de certains no man's land.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio