France

Le traitement de la libération de Ghesquière et Taponier irrite l'armée française

Temps de lecture : 2 min

affiche du comité de soutien à Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, le 13 mai 2011 à Paris. REUTERS/Charles Platiau.
affiche du comité de soutien à Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, le 13 mai 2011 à Paris. REUTERS/Charles Platiau.

Le traitement médiatique de la libération mercredi de Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier «suscite de vives réactions dans les milieux militaires», révèle Jean-Dominique Merchet, directeur adjoint de Marianne, sur son blog Secret Défense.

Le journaliste distingue deux types de réactions. Les unes s'indignent de «la différence de traitement entre les journalistes otages et les soldats tués en Afghanistan»: «Il est malheureusement clair, et c'est un journaliste qui l'écrit, que le poids médiatique d'un journaliste est bien supérieur à celui d'un simple parachutiste. Il n'y a pas de quoi être fier», affirme Jean-Dominique Merchet.

Les autres «ne comprennent pas l'atitude des deux journalistes de France Télévisions, en particulier les risques qu'ils ont pris sur le terrain». Jean-Dominique Merchet pointe «des traces écrites des avertissements lancés par l'armée française la veille même de l'enlèvement» et «l'existence de conversations téléphoniques assez directes entre les deux reporters et un officier français».

Avant de conclure, néanmoins: «On ne peut reprocher à Ghesquière et Taponier d'être ce qu'ils sont: des journalistes.»

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters