Culture

Les pires clients célèbres d'hôtels

Slate.fr, mis à jour le 30.06.2011 à 16 h 13

Alvear Palace Hotel entrance/Irargerich via Wikimedia Commons

Alvear Palace Hotel entrance/Irargerich via Wikimedia Commons

Les stars connues pour ravager régulièrement leur chambre d’hôtel ne sont pas forcément des rockeurs énervés. Mannequins, acteurs ou actrices oscarisés, artistes peintres et même un secrétaire d’Etat américain, il sont tous dans la liste des 12 pires clients célèbres d'hôtel réalisée par The Daily Beast. Les exemples d’incivilités sont nombreux: de l'agression par morsure d'un agent de sécurité, aux animaux de compagnie improbables qui urinent partout, en passant par le lancé de spaghetti. Voici une sélection de la liste dressée par le site américain:

Karen Gillian, la gentille vedette de la série britannique Doctor Who, a récemment fait des siennes dans un hôtel de New York  au cours d’une tournée promotionnelle. Un client de l’établissement a eu la surprise en ouvrant la porte de sa chambre de trouver la jeune femme  totalement nue, «exténuée» (pour ne pas dire complètement saoule), en train d’essayer vainement d’attacher une serviette autour d’elle. Un gardien s’est alors présenté pour la reconduire à sa chambre.

Keith Moon, membre du groupe The Who, était célèbre pour sa musique mais aussi pour sa tendance à détruire, comme en faisant exploser des toilettes avec de la dynamite… Un jour, sur la route de l’aéroport depuis l’hôtel, Keith a soudainement tenu à retourner dans la chambre qu’il avait quittée en prétextant avoir «oublié quelque chose». A peine arrivé, il jeta la télévision directement dans la piscine et, selon la légende, il soupira:

«J’avais failli oublier.»

L’artiste se vantait aussi d’avoir un jour fait tomber une Lincoln Continental, une grosse berline américaine, dans la piscine d’un hôtel.

Kate Moss et Johnny Depp, l’un des couples stars emblématiques des années 1990, ont été retrouvé le matin du 13 septembre 1994, assis au milieu des débris d’une suite présidentielle à 1.200 dollars la nuit. L’acteur américain aurait alors déclaré que le vandale responsable de la situation était un tatou qui s’était caché dans l’armoire. L’animal n’a bien sûr jamais été retrouvé. Le couple a dû payer 9.767 dollars pour les dégâts.

Charlie Sheen et l’actrice porno Capri Anderson ont causé en octobre 2010 plus de 7.000 dollars de dégâts dans une suite d’un grand hôtel new-yorkais. Tables, chaises, chandeliers, tout a volé dans la chambre, puis l’acteur s’est évanoui avant d’être interpellé par la police. Cet évènement a marqué pour l’acteur le début d’une descente aux enfers.

Amy Winehouse a été surprise par le rappeur Snoop Dogg en train de jeter un plat de spaghetti bolognaise sur le mur et de saccager sa chambre d’hôtel à Munich, en 2007. Deux mois avant, la chanteuse britannique avait causé pour 18.000 dollars de dégradations dans un hôtel londonien.

Axl Rose, le chanteur du groupe Guns N’Roses a mordu un agent de sécurité à la jambe devant un hôtel suédois en 2006. Le rockeur était apparemment drogué et en colère parce qu’il avait été délaissé lors d’une soirée. L’homme mordu a confié à un magazine suédois:

«Il aurait pu avoir l’hépatite B ou quelque chose du genre. C’était très désagréable. C’est dégoutant de mordre les gens.»

George Shultz, chef de la diplomatie à l’époque du président Reagan, aurait volé les serviettes de l’hôtel Crillon à Paris.

Salvador Dali avait pour habitude d’amener ses deux léopards partout avec lui, notamment à l’hôtel Meurice de Paris où le peintre séjournait un mois par an minimum. Les félins ne se gênaient pas faire leurs griffes sur le mobilier de la suite et d’uriner aux quatre coins de la chambre. En déplacement à New York, l’artiste a un jour demandé à l’accueil de l’hôtel que lui soit monté en chambre un cheval.

La France a aussi son lot de vedettes que les hôteliers ont des raison de craindre. Dernier exemple en date, celui de l'acteur Samy Naceri au cours du festival de Cannes en mai 2011. Le journal Libération rapporte ainsi: 

«Durant les deux semaines, il avait été placé en garde à vue trois fois, pour avoir insulté des policiers après s'être vu refuser l'entrée d'une soirée privé, avoir baissé son pantalon devant des passants qui lui demandaient un autographe, et pour une altercation avec le personnel de l'hôtel Martinez.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte