Monde

Newsweek ressuscite Lady Di pour ses 50 ans

Slate.fr, mis à jour le 29.06.2011 à 11 h 39

Une de Newsweek, édition du 26 juin 2011

Une de Newsweek, édition du 26 juin 2011

Lady Diana aurait eu 50 ans en juin 2011. L’occasion pour l’hebdomadaire américain Newsweek de publier une longue fiction sur ce qu’aurait été sa vie après un demi-siècle d’existence.

L’article, rédigé par la rédactrice en chef du magazine –et biographe de Diana– Tina Brown (Lady Evans), annonce immédiatement la couleur:

«Elle traînerait avec les Middleton. Elle tweeterait depuis Davos. Et elle serait toujours la “princesse du peuple”. Ce qu’aurait été sa vie sans cette nuit tragique [où elle est morte].»

Une «biofiction» de très mauvais goût pour le site féministe Jezebel, à commencer par la couverture du magazine: un étrange montage photoshop qui montre Lady Di à côté de Kate Middleton pâmée d’admiration devant celle qui aurait été sa belle-mère.

«Si cette scène avait vraiment lieu, Lady Di serait un zombie», ironise l’article de Jezebel.

The Atlantic Wire demande à ses lecteurs si cette couverture avec le fantôme de Diana ne leur donne pas la chair de poule («How creepy is Princess Diana’s Ghost on the Cover of Newsweek?»). Jezebel répond: «Absolument.»

A l’image de la couverture, l’article de Newsweek frappe fort. Illustrée par un nouveau montage de la «princesse du peuple» tenant un iPhone 4, la fiction d’anniversaire décrit avec force détails ce à quoi elle aurait ressemblé:


«Toujours aussi belle, évidemment. Sa mère, Frances Shand Kydd, avec ses yeux de bleuet et sa franche sexualité, était une femme magnifique jusqu’à la fin [...] Aucun doute, elle aurait gardé le menton ferme avec quelques piqûres stratégiques de Botox, et ses bras musclés grâce à la salle de gym


Tina Brown estime aussi que Lady Di se serait remariée «au moins deux fois, de part et d’autre de l’Atlantique» car elle aurait rapidement été «exaspérée par le manque de sérieux de Dodi Al-Fayed.»

La journaliste ajoute que Diana «aurait été politiquement très à l’aise avec David Cameron et les anciens élèves de [la très élitiste école privée] Eton qui dirigent le Royaume-Uni. Elle se serait séparée idéologiquement depuis longtemps de Tony Blair, blessée qu’il ne l’utilise pas pour de grandes missions humanitaires».

Quant à Kate, sa belle-fille, Diana l’aurait appréciée mais aurait dû se «faire à l’idée de partager la lumière des projecteurs». Tina Brown estime même qu’elle aurait défendu les Middleton contre les snobs, et qu’elle serait devenue «BFF» («best friend forever», meilleure amie pour la vie) avec la mère «dynamique» de Kate, Carole Middleton.

Des suppositions qui peuvent être «amusantes» ou «intéressantes», concède Jezebel. Mais qui peuvent aussi blesser les membres de sa famille, notamment William qui est maintenant condamné à voir une «horreur de Photoshop» créant l’union improbable de sa femme et sa mère dans tous les kiosques à journaux.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte