Glastonbury, de la boue trop bourge?

n festivalier fait des glissades dans la boue à Glastonbury, le 22 juin 2007. D. MARTINEZ / REUTERS

Depuis mercredi, le festival britannique de Glastonbury accueille plus de 170.000 fanatiques de musique et d’art contemporain. Mais son fondateur, Michael Evis estime que la fréquentation de l’événement est devenue trop «middle class» (classe moyenne-haute) et «élitiste», apprend-on sur le site de STV.

L’agriculteur anglais a fondé le festival il y a quarante-et-un ans: il l’avait alors organisé gratuitement dans un de ses champs habituellement occupé par des vaches, raconte le Daily Mail. Aujourd’hui, il s’agit du plus grand événement musical et artistique du monde... bondé de «wanabe showbiz», selon Eavis cité par un de ses proches au tabloïd Daily Mirror.

Et ce serait la faute de Kate Moss: celle-ci est une habituée de Glastonbury et a été «une excellente représentante du festival au fil des années, explique l’ami d’Eavis, mais Michael a peur que ces dernières années, le festival soit trop devenu un “Kate Moss show” au détriment de la musique».

Il serait question de fermer les tentes «very VIP», notament la tente PlayStation où la top model organise une soirée très sélect chaque année. Le Mirror remarque que cette tente est d’ailleurs «remarquablement absente» du site de Glastonbury cette année. «Kate est la bienvenue, mais seulement si elle se mêle à la foule», affirme la source du Mirror.

En 2007, Michael Eavis s’était déjà inquiété  que son festival ne soit devenu trop «middle-aged et middle class» (âge moyen, classe moyenne), comme l’avait rapporté le Guardian. Il avait alors changé le système de vente de tickets, pour qu’ils puissent être achetés par téléphone portable, ciblant un public plus jeune.

La même année, la revue de critique musicale NME avait d’ailleurs critiqué le festival dans un édito intitulé «Où sont les vrais fans à Glastonbury?», affirmant que «le festival devrait se concentrer sur ses fans plus jeunes» au risque de perdre toute crédibilité d’ici quelques années.

Depuis, le festival continue de se jouer à guichet fermé. Michael Eavis a affirmé que cette année serait «la meilleure», selon STV. Au programme 2011, notamment U2, Coldplay, la suédoise Lykke Li ou les Kills... dont le chanteur Jamie Hince est le compagnon de Kate Moss.

A LIRE AUSSI