Culture

Un dialogue de Charlie Chaplin encore inconnu

Slate.fr, mis à jour le 23.06.2011 à 18 h 05

Charlie Chaplin/ Tmw1340 via Flickr CC License by

Charlie Chaplin/ Tmw1340 via Flickr CC License by

Le journal The Guardian révèle l'existence d'un manuscrit de Charlie Chaplin qui pourrait constituer son premier projet de film parlant: Bali.

L’association Charlie Chaplin, fondée par des membres de sa famille, (en collaboration avec la cinémathèque de Bologne, un centre spécialisé dans les films muets perdus depuis longtemps) a autorisé la publication de ce manuscrit inédit.

Alors que le film parlant connaît un succès depuis le début des années 1920, Charlie Chaplin décide, en 1931, de faire tout de même encore un film muet mais cette fois-ci accompagné de musique: Les lumières de la ville. (Etonnamment, ce n'est qu'en 1940 qu'il décide de réaliser son premier film parlant: Le Dictateur, une satire d’Hitler.)

En 1932, Charlie Chaplin voyage avec son frère en Indonésie dont il revient charmé. Il est notamment fasciné d'apprendre que les indigènes ne consacrent que quelques mois au travail dans les champs et le reste du temps à la culture. Il écrit:

«En regardant ces gens, on apprend le vrai sens de la vie: travailler et jouer –jouer est aussi important que le travail dans l'existence de l'homme. C'est pourquoi ils sont heureux.»

A la suite de cette visite, Chaplin va écrire un dialogue satirique de cinquante pages sur le colonialisme dans lequel il tourne en dérision le colon cupide qui asservit les Indonésiens sur une île paradisiaque, les force à construire des routes et à récolter plus de riz que ce dont ils ont besoin. Aucune des deux parties ne comprend l'autre, même si les gens se mélangent: un roi côtoie les colons, un prince fréquente une fille de basse caste.

Chaplin imagine un indigène demandant ce que les colons font de leur or: «On ne les voit jamais le porter autour du cou ou à leurs poignets.» Quelqu'un lui répond: «Ils le mettent dans leurs poches. C'est un miracle si ça ne déchire pas les jambes de leurs sarongs

Selon David Robinson, biographe de Charlie Chaplin, ce manuscrit constitue un «projet de Chaplin nouveau et inconnu».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
satireormanuscritIndonésieFilm
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte