Monde

Une ville de Chine interdit les vélos car ils sont trop silencieux

Temps de lecture : 2 min

Mary on E bike/ Jochoo via Flickr CC License by
Mary on E bike/ Jochoo via Flickr CC License by

Dans certaines parties du centre-ville de Shenzhen, au sud de la Chine, l’utilisation de vélos électriques va être interdite, explique le China Daily... car ils sont trop silencieux!

The New Yorker souligne qu'en 2010, ces vélos auraient été la cause de la 15% des accidents de la circulation de Shenzhen (soit 268 accidents), une ville qui, selon le China daily, est passée d’un petit village de pêcheurs à un pôle majeur de l’économie nationale. Un rapport de la police de la circulation à Shenzhen dénombre soixante-quatre personnes décédées et deux cent trente-trois ayant été blessées en 2010. De plus, selon le Financial express les vélos électriques ne font l'objet d’aucun permis, n’importe qui peut les conduire, et ce serait précisément cela qui rendrait difficile les enquêtes après les accidents.

Une interdiction a alors été décidé le 6 juin et se prolongera jusqu’au 5 décembre. A cette date, les autorités municipales examineront les effets de l’interdiction et décideront d’une extension supplémentaire si nécessaire. Les contrevenants s’exposeront à une amende de deux cents yuans (environ 21 euros) dès le mois de juillet.

«Pour l’instant, nous n'utilisons que des avertissements oraux aux cyclistes. Les cyclistes pourront [ensuite] passer du vélo aux transports publics comme le bus ou le métro», explique Huang Weijiang, de la brigade de la circulation de Luohu, un des huit districts de Shenzen.

Pendant ce temps, d’autres villes observent ces mesures avec intérêt et envisagent une interdiction similaire (à Quanzhou et Xiamen par exemple).

Or, les vélos électriques sont «l’outil de transport principal pour les entreprises chinoises de livraison express de marchandises aux ménages», explique Xu Yong, analyste pour le China Express Consulting.

Shenzhen compte plus de 500.000 vélos électriques et la production annuelle chinoise est de 17 millions. En 2010, la production chinoise de vélos électroniques avait atteint 29, 54 millions de dollars (20,52 millions d'euros), soit une augmentation de 33% par rapport à l'année précédente.

Cette interdiction des vélos électriques pourrait affecter la demande de production de plomb (la Chine constitue le plus gros producteur et le plus gros consommateur). En effet, les batteries utilisées pour ces vélos ont représenté environ 20% des 3,7 tonnes de consommation chinoise de plomb raffiné en 2010.

A cela s'ajoute l'augmentation des coûts que les sociétés de livraisons express vont subir (louer des emplacements de livraison, etc), commente le China globaltimes. Cela pourrait avoir un effet négatif sur l’ensemble du réseau de distribution et peut-être augmenter de 40% le coût de fonctionnement de l’entreprise.

Slate.fr

Newsletters

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

Depuis le début de l'année, le pays n'est plus approvisionné en Septrin, un traitement antirétroviral administré notamment aux personnes atteintes du Sida.

Newsletters