Monde

«La photo qui m’a presque tué»

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran du site du Guardian, avec la photo d'Adam Ferguson (Adam Ferguson/VII Network)
Capture d'écran du site du Guardian, avec la photo d'Adam Ferguson (Adam Ferguson/VII Network)

Un impressionnant diaporama [ici] réalisé par le Guardian retrace l’histoire de certains clichés de guerre qui ont failli provoquer la mort du photographe. Ces photos montrent tant des civils que des militaires, elles apportent une vision différente du reportage habituel.

Une de ces photos par exemple, prise par Adam Ferguson en Afghanistan en 2009, a remporté le prix World Press. Elle montre une femme sauvée par deux hommes d’un attentat suicide. Pour lui, cette photo incarne l’ambiance de la scène totale «cette vieille femme prise au milieu de ce ridicule évènement tragique». Le photographe témoigne de la difficulté d’occulter la peur pour réaliser son reportage.

Il explique:

«En tant que photographe, vous vous sentez impuissant. Autour de vous il y a des médecins, du personnel de sécurité, des gens qui font du bon travail. Il peut être atrocement douloureux de penser que tout ce que vous faites, c’est de prendre des photos.»

Newsletters

Bonne année du rat

Bonne année du rat

À Davos, Trump prend le président du Kurdistan irakien pour un Syrien

À Davos, Trump prend le président du Kurdistan irakien pour un Syrien

Le président américain a remercié Netchirvan Barzani pour des actions menées par les Kurdes syriens.

Le réchauffement climatique augmentera les accidents et les agressions mortelles chez les jeunes

Le réchauffement climatique augmentera les accidents et les agressions mortelles chez les jeunes

À +2°C, les jeunes Américain·es seront également davantage sujet·tes aux suicides, selon une nouvelle étude scientifique.

Newsletters