Monde

«La photo qui m’a presque tué»

Slate.fr, mis à jour le 21.06.2011 à 11 h 11

Capture d'écran du site du Guardian, avec la photo d'Adam Ferguson (Adam Ferguson/VII Network)

Capture d'écran du site du Guardian, avec la photo d'Adam Ferguson (Adam Ferguson/VII Network)

Un impressionnant diaporama [ici] réalisé par le Guardian retrace l’histoire de certains clichés de guerre qui ont failli provoquer la mort du photographe. Ces photos montrent tant des civils que des militaires, elles apportent une vision différente du reportage habituel.

Une de ces photos par exemple, prise par Adam Ferguson en Afghanistan en 2009, a remporté le prix World Press. Elle montre une femme sauvée par deux hommes d’un attentat suicide. Pour lui, cette photo incarne l’ambiance de la scène totale «cette vieille femme prise au milieu de ce ridicule évènement tragique». Le photographe témoigne de la difficulté d’occulter la peur pour réaliser son reportage.

Il explique:

«En tant que photographe, vous vous sentez impuissant. Autour de vous il y a des médecins, du personnel de sécurité, des gens qui font du bon travail. Il peut être atrocement douloureux de penser que tout ce que vous faites, c’est de prendre des photos.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte