Culture

Le compositeur de la Reine d’Angleterre veut des amendes contre les portables

Temps de lecture : 2 min

«No old school cell phones»/Mykl Roventine via FlickR CC Licence By
«No old school cell phones»/Mykl Roventine via FlickR CC Licence By

Sir Peter Maxwell Davies, compositeur d’Elisabeth II, en a assez des portables qui sonnent pendant les concerts de musique classique. Il a donc décidé de discuter avec les fabricants de téléphones pour avancer l’idée d’amendes contre les fâcheux qui interrompent les représentations, rapporte le Daily Telegraph.

Le Maître à Musique de Sa Majesté a parlé d’une véritable «plaie» infligée par des «terroristes artistiques», après que plusieurs performances ont été dérangées par des sonneries intempestives pendant le festival de musique classique de Saint Magnus, en Ecosse, qu’il a créé.

L’argent des amendes irait au Musicians’ Benevolent Fund, un fonds britannique d’aide aux musiciens. Mais si l’on suit les avis très tranchés du compositeur, il ne faudrait pas aider tous les musiciens.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Sir Peter s’était déjà offusqué de la musique d’ambiance «pour imbéciles» jouée dans les lieux publics, et avait demandé à ce qu’elle soit interdite. Il était alors sorti en trombe d’un restaurant italien, affirmant qu’il ne supportait pas de dîner en écoutant de la «pop idiote».

Newsletters

Festival de Cannes, jour 10: fictions à tous les vents du présent

Festival de Cannes, jour 10: fictions à tous les vents du présent

Dans des registres très différents, «Tori et Lokita» des frères Dardenne, «Nos frangins» de Rachid Bouchareb et «Leila et ses frères» de Saeed Roustaee trouvent des réponses de cinéma pour raconter et interroger le monde contemporain.

Jessie Buckley, l'actrice la plus fascinante du moment

Jessie Buckley, l'actrice la plus fascinante du moment

À l'affiche du film surnaturel «Men», l'Irlandaise prouve une nouvelle fois toute l'étendue de son talent.

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Très (trop?) attendu, le film de David Cronenberg mobilise nombre des ressources qui font la réputation de cet auteur sans trouver la forme qui leur donnerait leur pleine puissance.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio