Un «caca burger», ça vous dit?

Cyclonebill via Wikimedia Commons

«Mangeriez-vous un hamburger au caca?» C’est la question posée par Gizmodo, le blog américain sur la culture gadget.

Le scientifique japonais Mitsyuki Ikeda a eu l’idée de créer une sorte de viande reconstituée à partir de protéines extraites de déjections humaines mélangées à du soja et de la steak sauce.

Le chercheur admet que certaines personnes puissent avoir un «blocage psychologique» à l’idée d’ingurgiter une viande artificielle faite d’excréments. Mais pour Casey Chan, l’auteur du billet, tout le monde aura forcément un blocage:  

«On blague tous sur le fait que les hamburgers des fast food ont un goût de merde, mais il n’a jamais été question de concrètement manger de le merde.»

Le but du chercheur est toutefois honorable, il s’agit d’innover dans le recyclage des déchets générés par l’homme. Au-delà du concept peu ragoûtant, se pose le problème du prix car le «caca burger» coûte dix à vingt fois plus cher que ceux trouvés dans le commerce.

Le Huffington Post voit en Mitsuyuki Ikeda un docteur Frankenstein. En présentant la vidéo sur le sujet, le site américain prévient: «S’il vous plaît, essayez de ne pas vomir en regardant cette vidéo. En espérant qu’il ne s’agit pas là de la solution à la faim dans le monde.» Pourtant, le «caca burger» serait équilibré sur le plan nutritionnel avec «63% de protéine, 25% de glucides, 3% de lipides et 9% de minéraux» et aurait même «goût de bœuf».

Toutefois, en pleine crise de la bactérie tueuse E. Coli en Allemagne, ingérer des excréments humains ne semble pas très judicieux, même s’il est précisé dans la vidéo qu’il n’y aucun risque lié aux bactéries puisqu’elles sont «tuées lors du processus de fabrication» en laboratoire sous l’effet de hautes températures.

Comme le soulignait Kent Sepkowitz, médecin à New York et chroniqueur sur les sujets de santé pour Slate, «si les gens tombent malades à cause de l'E. Coli, c'est parce qu'ils mangent de la merde. C'est simple, non?» Dans l'affaire de l'épidémie allemande, les excréments incriminés sont plutôt d’origine animale puisque la maladie vient du fait que «trop de bactéries vivant dans le côlon d'un animal se sont retrouvées dans votre estomac», précisait le docteur Sepkowitz.

Mais pour d’autres maladies, l’origine est bien humaine comme dans le cas du choléra qui tue entre 100.000 et 120.000 personnes dans le monde. La transmission de ce bacille se fait par voie orale d’origine fécale, donc par ingestion d'excréments humains.

Pour revenir au «caca burger», le Huffington Post se demande très justement: «Si le "caca burger" devient chose courante, est-ce que les végétariens en mangeront ou le considèreront-ils comme un produit animal?»

 

En pleine crise de la bactérie tueuse E. Coli en Allemagne, ingérer des excréments humains ne semble pas très judicieux, même s’il est précisé dans la vidéo qu’il n’y aucun risque lié aux bactéries puisqu’elles sont «tuées lors du processus de fabrication» en laboratoire sous l’effet de hautes températures.  Toutefois, comme le souligne Kent Sepkowitz, médecin à New York et chroniqueur sur les sujets de santé pour Slate, «si les gens tombent malades à cause de l'E. Coli, c'est parce qu'ils mangent de la merde. C'est simple, non?» Si les excréments incriminés dans cette affaire sont plutôt d’origine animale, puisque la maladie vient du fait que «trop de bactéries vivant dans le côlon d'un animal se sont retrouvées dans votre estomac», précise le docteur Sepkowitz.

Mais pour d’autres maladies, l’origine est bien humaine comme dans le cas du choléra qui tue entre 100.000 et 120.000 personnes dans le monde. La transmission de ce bacille se fait par «voie oral d’origine fécale»,  donc par ingestion de caca.