Partager cet article

Le mystère du baiser de Vancouver dévoilé

Capture d'écran de NineMSN

Capture d'écran de NineMSN

La photo a fait le tour du monde, notamment via le site de microblogging Twitter: un jeune couple apparemment en train de s’embrasser au sol au milieu de «CRS» canadiens pendant les émeutes qui ont suivi la défaite des Canucks de Vancouver face aux Bruins de Boston en finale de la Stanley Cup de hockey.

Une nouvelle vidéo montre plus clairement à quel point le baiser d'un jeune couple au milieu d'une émeute au Canada n'était pas monté de toute pièce, et le déroulement des évènements qui ont mené à la prise de vue:

On y voit bien les deux jeunes tomber, poursuivis par les policiers anti-émeute, et le garçon tentant de protéger sa petite amie puis de la réconforter.

Richard Lam, le photographe, était balloté entre les manifestants et les policiers anti-émeute quand il a repéré le couple, raconte-t-il au Guardian:

«J’étais à une vingtaine de mètres. Il y avait ces deux personnes au sol dans cette rue désertée. J’ai d’abord pensé qu’un des deux était blessé. C’était le chaos total. Les émeutiers ont mis le feu à deux voitures et après j’ai vu des pilleurs casser la vitre d’un grand magasin.

A ce moment, la police anti-émeute a chargé dans notre direction. Après m’être arrêté de courir, j’ai remarqué l’espace derrière les policiers où les deux personnes se trouvaient, avec les CRS et un feu en arrière-plan.

Je savais que j’avais capturé un “moment” quand j’ai pris ces figures immobiles au milieu de tout ce chaos, mais ce n’est qu’en rentrant pour donner mes photos que mon chef m’a dit que les deux personnes n’étaient pas blessées, mais en train de s’embrasser.»

Mais Lam n’était toujours pas sûr si le couple est en train de s’embrasser ou si une des deux personnes est blessée. Selon un témoin de la scène qui a contacté le Vancouver Sun, il s’agirait plutôt de la deuxième option:

«La police a chargé la foule et ce couple qui essayait de rester ensemble n’a pas réagi à temps et s’est fait piétiner par deux policiers anti-émeute. La fille a été renversée tête la première sur la chaussée et son petit ami est tombé sur elle. Elle avait visiblement mal, elle pleurait, mais les deux policiers les ont poussé et sont repartis.»

Une version confirmée par une vidéo prise par une étudiante en photo mise en ligne par le Vancouver Sun.

Si pour certains la vérité autour du cliché importe moins que la force de l'image, un autre mystère a été éclairci: l'identité du couple. Hannah Jones, une Australienne originaire de Perth, a contacté le site NineMSN en affirmant que l’homme qui est sur la photo est son frère de 29 ans, un Australien vivant au Canada depuis six mois.

Mise à jour le 24/06/11 avec la vidéo de la scène

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte