Life

La «maladie suédoise» des immigrés

Slate.fr, mis à jour le 16.06.2011 à 10 h 47

Sun Barockschloss via Flickr

Sun Barockschloss via Flickr

Dans un article sur rfi.fr, Benoît Derrier souligne les difficultés auxquelles doivent faire face les immigrés venant d’Afrique ou du Moyen-Orient vivant en Suède… ils souffrent de la «maladie suédoise»: un manque d’ensoleillement et donc des carences en vitamines D.

La «maladie suédoise»

En décembre 2007 Växjö, une ville suédoise, n’avait bénéficié que de 22 minutes de soleil dans tout le mois, explique le blog Welcome to Sweden. Cela constitue un grave problème particulièrement pour les populations immigrées. En effet, leur peau est généralement plus pigmentée, elle serait donc moins perméable aux rayons du soleil. Or, ce sont ces rayons qui fixent la vitamine D. Il est donc nécessaire pour chaque être humain de s’exposer au soleil tous les jours, mais comme l’explique Benoît Derrier, «les besoins peuvent être multipliés par dix -soit cinq ou six heures de soleil par jour- pour un individu à la peau très sombre».

Depuis 2006, un médecin, Hjördis Fohrman, a mené des recherches dans la ville de Göteborg, peuplé à 90% d’immigrés du Moyen-Orient. Selon lui, 60% de ses patients souffrent de carences en vitamine D. Il précise:

«On ne peut pas simplement donner à un patient carencé la dose qui lui manque. Il faut lui en donner plus, mais combien? Deux fois, trois fois, quatre fois plus? On ne sait pas, et les autorités sanitaires ne se sont toujours pas prononcées.»

A quoi sert la vitamine D?

La vitamine D est une substance indispensable qui se comporte comme une hormone. Elle sert à absorber le calcium, le phosphore et le magnésium au niveau de notre intestin. Elle aide aussi à la fixation du calcium sur les os, ce qui aide nos muscles à fonctionner. 

Elle provient principalement du soleil, mais aussi de l’alimentation (poissons, produits laitiers).

Le manque de vitamine D se traduit par une fatigue générale mais peut avoir des conséquences bien plus poussées, comme des maladies osseuses chez l’adulte, le rachitisme (lors de la révolution industrielle, en passant du champ aux ateliers sombres, beaucoup d’ouvriers étaient devenus rachitiques), des problèmes cardio-vasculaires ou même parfois l’autisme.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte