Monde

Des pirates hackent le site du Sénat américain

Slate.fr, mis à jour le 14.06.2011 à 19 h 12

27th Chaos Communication Congress in Berlin/REUTERS/Thomas Peter

27th Chaos Communication Congress in Berlin/REUTERS/Thomas Peter

Le Sénat américain est devenu la dernière cible en date d’un groupe de pirates informatiques peu organisés habitués à montrer leur force de frappe en réalisant des coups spectaculaires.

Le groupe, qui se fait appeler Lulz Security, s’est introduit dans une partie publique du site Internet du Sénat sans toutefois déjouer le pare-feu qui protège les informations plus sensibles du réseau, a confirmé un responsable de la sécurité du Sénat lundi 13 juin.

Les autorités ont assuré que l’attaque n’avait compromis aucune information ou donnée sensible sur les sénateurs, mais qu’elles allaient quand même réévaluer entièrement le site.

Lulz Security a mis en ligne lundi une liste de fichiers qui ne semblent pas être sensibles mais qui prouvent que le groupe a réussi à infiltrer le site du Sénat. L’organisation a déclaré dans un communiqué:

«Nous n’aimons pas beaucoup le gouvernement américain. Leurs bateaux sont faibles, ils n’ont pas d’humour et leurs sites ne sont pas très sécurisés. Il s’agit d’une petite publication de données internes à Senate.gov juste pour s’amuser; est-ce un acte de guerre, gentilhomme?»

Cette référence à un «acte de guerre» se rapporte aux informations selon lesquelles l’armée américaine pourrait utiliser la force militaire pour répondre à des cyber-attaques venant de pays étrangers (à noter que ce n’est pas le cas avec Lulz Security).

Lulz Security a déjà revendiqué plusieurs cyber-attaques spectaculaires sur des sites internet basés aux Etats-Unis, parmi lesquels ceux de Sony, Fox ou encore le réseau de télévision publique américain PBS. Pendant l’attaque contre PBS, le groupe avait posté de faux articles prétendant que le célèbre rappeur Tupac Shakur, qui a été assassiné le 13 septembre 1996, était toujours vivant et en bonne santé et habitait en Nouvelle-Zélande.

Pour le site ZDNet, la leçon à retenir de cette nouvelle attaque est simple:

«Toutes les structures, petites ou grandes, devraient investir pour améliorer leur sécurité, à travers des logiciels, de meilleurs mots de passe ou d’autres moyens.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte