Monde

Un Américain part à la recherche du corps de Ben Laden

Temps de lecture : 2 min

Des photos de Ben Laden à Karachi. REUTERS/Athar Hussain
Des photos de Ben Laden à Karachi. REUTERS/Athar Hussain

Un chasseur de trésors américain a annoncé qu’il allait partir à la recherche du corps d’Oussama ben Laden dans la mer d’Arabie. Le tabloïd New York Post, qui s’est fait remarquer pour sa couverture de l’affaire DSK le mois dernier, rapportait dimanche 12 juin que Bill Warren, un explorateur des fonds marins californien, avait décidé d’aller trouver par lui-même la preuve que l’ancien leader d’al-Qaida est vraiment mort et de rapporter des photos du corps.

Selon le Post, Warren a découvert «plus de 200 épaves» au cours de sa carrière, et compte louer un bateau en Inde pour mener une opération de deux semaines. Il explique ses motivations au journal new-yorkais:

«Je le fais parce que je suis un Américain patriote qui veut savoir la vérité. Je le fais pour le monde. […] L’administration Obama aurait dû publier la photo, comme nous l’avons fait pour Billy the Kid, Dillinger ou Saddam Hussein. Ma petite amie est russe et elle me dit que là-bas, dans le milieu du renseignement, ils ne croient pas que Ben Laden soit vraiment mort.»

Au lendemain de l’opération qui a permis à l’armée américaine d’abattre Oussama ben Laden, le corps du chef d’al-Qaida avait été lavé puis placé dans un linceul blanc lui même déposé dans un sac lesté jeté dans la mer d’Arabie, notamment pour empêcher les fidèles du chef d’al-Qaida de créer un mausolée en honneur du chef terroriste. Le gouvernement a également décidé de ne pas publier les photos «horribles» du corps de Ben Laden, une décision qui a fait débat.

Selon ABC News, Warren aurait gagné plusieurs millions de dollars avec les butins qu’il a trouvés dans les nombreuses épaves qu’il a découvertes, et s’est déjà attaqué à des épaves légendaires supposées introuvables, mais il s’agit là de son projet le plus tiré par les cheveux. Warren a confié à la chaîne américaine:

«C’est le projet le plus excitant et peut-être le plus dangereux. […] Si nous arrivons à le trouver avec un sonar et à le récupérer avec un appareil téléguidé, nous récupérerons le corps dans le sac et prendrons des photos, des vidéos et ferons des tests d’ADN, peut-être de ses cheveux ou de sa barbe.»

Warren estime que son opération va lui coûter 1 million de dollars, mais espère bien en tirer profit:

«Il y a toujours une récompense de 25 millions de dollars que personne n’a récupérée qui dit “mort ou vif”. S’il est vraiment mort, je pourrais toucher les 25 millions de dollars. Pourquoi pas?»

ABC souligne que la récompense n’est en fait plus d’actualité, mais que cela ne découragera pas Warren.

Newsletters

Ceux que l'Amérique abandonne en Afghanistan

Ceux que l'Amérique abandonne en Afghanistan

Joe Biden a annoncé le retrait des troupes après vingt ans d'une guerre qui n'a mené à rien. Une partie de la population afghane paiera de sa vie et de sa liberté ce retrait des troupes, aussi justifié qu'il puisse paraître.

L'Europe a raté le train de la reprise, mais ce n'est pas le plus grave

L'Europe a raté le train de la reprise, mais ce n'est pas le plus grave

La croissance européenne sera cette année sensiblement inférieure à celle des autres grandes puissances économiques. Mais ce retard peut ne pas être problématique si l'Europe arrive à résoudre ses problèmes structurels.

Brian Robson, l'homme qui a tenté de s'envoyer par courrier de l'Australie au Pays de Galles

Brian Robson, l'homme qui a tenté de s'envoyer par courrier de l'Australie au Pays de Galles

Aujourd'hui âgé de 75 ans, il recherche les deux Irlandais qui l'ont aidé pour ce périple.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters