Monde

Chine-Vietnam: vers une confrontation navale

Slate.fr, mis à jour le 13.06.2011 à 15 h 27

David Rush (U.S. Navy) via Wikimedia Commons

David Rush (U.S. Navy) via Wikimedia Commons

Le Vietnam a débuté lundi 13 juin des manœuvres navales en mer de Chine méridionale au cours desquelles sont prévus des tirs réels sur fond de tensions accrues entre Hanoi et Pékin, rapporte le Telegraph. L’exercice militaire a lieu à une quarantaine de kilomètres des côtes de la province vietnamienne de Quang Nam, près de l’île de Hon Ong.

Les relations entre la Chine et le Vietnam se sont récemment détériorées en raison de la résurgence d’un vieux conflit territorial autour de deux archipels potentiellement riches en pétrole. David Koh, analyste vietnamien à l’Institut des études sur l’Asie du sud-est à Singapour, prévoit à terme une «confrontation navale» entre les deux pays. Pour Ralph Cossa, président du Pacific Forum CSIS à Washington,  «personne ne souhaite la guerre mais l’éventualité d’un échange de quelques tirs sur le coup de la colère ou d’une collision entre deux bâtiments est plus probable qu’auparavant».

Pour Rachel Harvey, correspondante de la BBC pour l’Asie du sud-est, «le timing est particulièrement délicat» pour des manœuvres militaires qui habituellement ne sont pas communiquées en avance de cette façon. Selon BBC News, la Chine n’a pas commenté l’annonce vietnamienne mais le journal proche du pouvoir Global Times a qualifié l’exercice de «démonstration de force dans le but de défier Pékin». Depuis deux semaines, des manifestations sont organisés à Hanoi, où le pouvoir est d'habitude peu enclin à autoriser les rassemblements, pour appeler la Chine à quitter les eaux territoriales du Vietnam.  

En mai 2011, le Vietnam avait accusé une patrouille maritime chinoise d’avoir éperonné les câbles de l’un de ses bâtiments d’exploration pétrolière dans cette même zone. Un autre incident du même genre a eu lieu jeudi 9 juin, mais cette fois il s’agissait d’un bateau de pêche chinois. Pour Pékin, l’activité vietnamienne dans cette zone viole son intégrité territoriale. Les deux pays communistes lorgnent sur ce secteur stratégique qui compte d’importantes routes maritimes ainsi que des ressources pétrolières encore inexploitées. Les relations entre la Chine et les Philippines se sont aussi dégradées au sujet de la souveraineté sur les îles Spratlys, revendiquées à la fois par la Malaisie, le sultanat de Brunei, Taiwan et le Vietnam.

De leur côté, les Etats-Unis se disent «troublés» par cette montée de tension dans la région et appellent à une «résolution pacifique» des différents litiges.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte