Monde

La blogueuse gay syrienne était un étudiant américain

Temps de lecture : 2 min

Tom MacMaster / Facebook
Tom MacMaster / Facebook

La blogueuse syrienne qui tenait le blog «A Gay Girl in Damascus» (Une Fille Gay à Damas) n'était en fait ni syrienne, ni lesbienne, ni une femme. «Amina Arraf», dont un post disait début juin qu'elle avait été kidnappée par les forces de sécurité syriennes, est un personnage inventé par Tom MacMaster, un étudiant américain en Ecosse.

Gawker revient sur le travail de détectives du web qu'ont entrepris plusieurs blogueurs et journalistes et qui a mené à la découverte de l'imposture de Tom MacMaster.

Depuis février 2011, Une Fille Gay à Damas postait des billets sur sa vie en tant que jeune femme lesbienne en Syrie, et avait progressivement gagné en notoriété. Le 6 juin, sa «cousine» écrivait sur le blog qu'elle avait été enlevée, et l'ambassade américaine cherchait à confirmer cette affirmation –la blogueuse affirmait avoir la double nationalité américaine et syrienne.

Mais plusieurs médias se sont mis à s'interroger: elle annulait souvent des interviews au dernier moment; une photographie qu'elle avait envoyé au Guardian pour une interview –finalement annulée– s'est avérée avoir été volé du compte Facebook d'une autre jeune femme; personne, y compris sa petite amie, ne l'avait jamais vue en personne.

Plusieurs blogueurs se sont mis à recouper des détails troublants: une adresse mail d'Amina utilisée dans un groupe de discussion appartenait à Tom MacMaster. Une photo parue sur son blog apparait également dans un album photo Picasa créé par la femme de Tom MacMaster, étudiante en développement économique syrien. Les adresses IP liée au blog avaient comme origine l'université d'Edimbourg, où MacMaster étudie...

Après avoir d'abord nié toute implication dans le blog, Tom MacMaster –en vacances avec sa femme à Istanbul– a fini par confesser sur le blog:

«Mes excuses aux lecteurs

Je n'ai jamais pensé que j'aurai ce niveau d'attention. Bien que la voix narrative ait été fictive, les faits racontés sur ce blog sont vrais et ne sont pas trompeurs quant à ce qui se passe en Syrie. Je ne crois pas avoir blessé quiconque –je pense que j'ai créé une voix importante pour des sujets qui comptent pour moi.

[...]

Cordialement,

Tom MacMaster,

Istanbul, Turquie

12 juillet [sic] 2011

Le seul auteur de tous les billets sur ce blog.»

Tom MacMaster peut bien dire qu'il ne pense pas avoir fait de mal à qui que ce soit, ce n'est pas l'avis des activistes syriens. L'un d'entre eux, éditeur de gaymiddleeast.com, a ainsi écrit:

«Honte sur vous!!! Il y a des blogueurs en Syrie qui essayent autant que possible de rapporter des informations et des histoires sur le pays. Nous devons gérer plus de difficultés que vous pouvez même imaginer. Ce que vous avez fait a fait du mal à beaucoup de personnes, nous a tous mis en danger, et nous a inquiété à propos de notre activisme LGBT. En plus de ça, ça pourrait avoir créé des doutes sur l'authenticité de nos blogs, de nos histoires, et sur nous.»

Slate.fr

Newsletters

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

Perdus, volés ou vendus, des équipements historiques ont échappé au fil du temps au contrôle de l’agence spatiale.

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

Comme les milieux religieux, la communauté tech est très divisée sur le phénomène Bolsonaro. Sur le point d'être élu grâce aux réseaux sociaux, il ne sera pas forcément pour autant un président favorable aux nouvelles technologies.

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

En Chine, l’industrie du vélo en libre-service est si florissante que des milliers de bicyclettes fanent aux quatre coins des villes.

Newsletters