Les 10 villes les plus dangereuses au monde

Grozny REUTERS

Les voyages forment la jeunesse, c'est entendu. Mais ils peuvent parfois mal se terminer. Voyager sans cesse est un rêve partagé par bon nombre d'entre nous. Découvrir de nouvelles cultures, des paysages extraordinaires, des gens différents. Pour autant, il y a des endroits où il ne vaut mieux ne pas aller si vous voulez revenir en un seul morceau. Le site Urban Titan a dressé la liste des dix villes les plus dangereuses au monde où les balles perdues sont monnaie courante...

1. CapeTown, Afrique du Sud

En Afrique du sud, la criminalité est un fléau depuis des années et Cape Town est tout simplement la ville la plus dangereuse du pays. Les meurtres, les vols, les viols, les enlèvements frappent au hasard, y compris parmi les touristes. Il est formellement recommandé de ne pas se déplacer la nuit et de ne pas aller chercher d'argent à un distributeur de billets. Il y a plus de cinquante meurtres par jour en Afrique du sud, plus de la moitié ont lieu à Cape Town.

2. Karachi, Pakistan

La capitale économique du Pakistan est considérée comme l'une des villes d'Asie les plus dangereuses. Les principaux risques sont les attentats, les émeutes et le fait d'être pris pour un espion étranger.

3. Détroit, Etats-Unis

Connue aussi sous le nom de «Motor City» (la ville moteur), Détroit est une victime depuis des années de l'effondrement de l'industrie automobile américaine avec des quartiers entiers à l'abandon tout comme leurs habitants. La ville est selon le magazine Forbes la plus dangereuse des Etats-Unis avec selon les chiffres du FBI (police fédérale) 1.220 crimes violents commis chaque année pour 100.000 habitants.

4. Bagdad, Irak

Même si les choses vont un petit peu mieux, Bagdad a longtemps figuré en tête du classement des plus dangereuses au monde depuis l'invasion américaine de 2003. Elle a été et est le théâtre d'une guerre civile sans merci. Depuis 2003, pas moins de 650.000 civils irakiens ont été tués dans ces affrontements et des attentats.

5. Grozny Tchétchénie, Russie

La mafia russe contrôle la capitale de la Tchétchénie et possède nettement plus d'hommes que la police qui est d'ailleurs corrompue. Cette ville détruite et vidée d'une grande partie de sa population d'origine est une capitale de la prostitution, du trafic de drogue et des enlèvements en tout genre et tout cela sans parler de la guerre menée par les rebelles tchétchènes contre les autorités russes.

6.Mogadiscio, Somalie

La capitale de la Somalie est dévastée par une guerre civile sans fin. La moitié de la population (500.000 personnes) a fui. Des dizaines de peersonnes sont blessées chaque jour dans les affrontements et les attentats permanents. Depuis que le président Siad Barre a été chassé du pouvoir en 1991 plus d'un million de Somaliens sont morts.

7. Ciudad Juárez, Mexique

Cette ville de 1,5 million d'habitants se trouve à la frontière américaine. La violence liée avant tout aux rivalités entre cartels de la drogue y est endémique. Le nombre de meurtres dépasse 130 pour 100.000 habitants chaque année et ne cesse d'augmenter depuis 2007.

8. Caracas, Venezuela

Le magazine Foreign Policy a donné à Caracas le nom peu enviable de «capitale mondiale de l'assassinat». Comme à Ciudad Juarez, la majorité de la violence provient des gangs et des cartels de la drogue. Au cours du seul mois de décembre 2008, plus de 500 personnes ont été tuées dans des réglements de compte.

9. Nouvelle-Orléans, Etats-Unis

La ville la plus dangereuse des Etats-Unis avec Détroit en est à 95 assassinats par an pour 100.000 habitants. Ce chiffre est d'autant plus impressionnant qu'il n'y a que 300.000 habitants. Il l'est encore plus si l'on compare à Bagdad qui selon le magazine Time a un taux de meurtre de 48 pour 100.000 habitants.

10. Rio de Janeiro, Brésil

Le carnaval c'est bien beau, mais la violence et le danger sont omniprésents à Rio. Il ne faut pas se promener dans la ville avec des bijoux, avec un sac et avoir un minimum d'argent liquide sur soi. Le cartel de la drogue des Piranhas est spécialisé dans les enlèvements. Il porte la responsabilité d'une partie non négligeable des 20 meurtres quotidiens dans la métropole.