Life

Pour tes 7 ans, je t’offre... de faux seins

Slate.fr, mis à jour le 10.06.2011 à 14 h 52

«Barbie Cake»/Dragozov via FlickR CC Licence By

«Barbie Cake»/Dragozov via FlickR CC Licence By

«Les petites filles ne sont plus intéressées par Blanche Neige et Cendrillon», selon Sarah Burge, Barbie humaine britannique et mère de Poppy, 7 ans. Du coup, pour son anniversaire, elle lui a offert (entre autres) … un bon pour se faire refaire les seins, raconte le Daily Mail.

Dans une interview accordée au tabloïd Closer, Sarah Burge s’explique:

«Poppy m’a suppliée de lui offrir cette opération, alors je lui ai donné un bon [de 10.000 livres] qu’elle pourra utiliser quand elle aura l’âge légal, 16 ans.»

A 51 ans, cette romancière érotique et organisatrice de parties fines à grand succès a dépensé plus de 500.000 livres pour ses propres opérations de chirurgie esthétique. Une expérience qu’elle n’a aucun problème à partager avec sa progéniture: ses autres filles (25 et 17 ans) se sont déjà injectées du Botox, admet-elle.

L’année dernière, les aventures de Poppy et Sarah avaient déjà fait la Une des tabloïds, rappelle le Daily Mail: maman Barbie avait alors avoué donner des cours de «pole dance» (les danses de strip-teaseuse sur barre verticale) à l’enfant de six ans.

Pour fêter son passage à l’âge de raison, Sarah Burge voulait marquer le coup: elle a aussi donné à sa fille une bague et un collier assortis en cristal Swarovski rose, un week-end spa et un ordinateur, ajoute le Huffington Post.

Il y a bien évidemment eu une fête d’anniversaire pour célébrer l’évènement dignement: «une fête de soins exotique» pour Poppy et ses amies. Au programme, des manicures, des pédicures, des relookings, du faux champagne dans un bus rose loué pour l’occasion.

Et la petite Poppy a adoré son anniversaire: «J’ai hâte d’être comme Maman avec de gros seins, a-t-elle confié à Closer, ils sont jolis».

En mère «responsable», Sarah Burge va filmer sa prochaine opération de chirurgie esthétique (lifting, implants sur son postérieur et liposuction) afin de sensibiliser sa petite dernière à ce qui l’attend:

«Les filles d’aujourd’hui veulent être des WAGS (les femmes de footballeurs en Grande-Bretagne), conclut-elle, elles veulent être célèbres comme Cheryl Cole et Lady Gaga, et moi je soutiens ma fille pour que ses rêves deviennent réalité»

Ambitieux programme!

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte