Life

Une «mer de bulles magnétiques» borde le système solaire

Slate.fr, mis à jour le 10.06.2011 à 12 h 06

NASA via Wikimedia Commons

NASA via Wikimedia Commons

Les sondes Voyager, lancées par la NASA en 1977, ont atteint une «mer de bulles magnétiques» aux  confins du système solaire, nous apprend BBC News. L’analyse des données envoyées par les deux engins spatiaux ont permis de modéliser un phénomène de «mousse», comme un «jacuzzi agité», situé à 14 milliards de kilomètres de la Terre, a déclaré Eugene Parker de l’université de Chicago.

Cette découverte devrait permettre d’en apprendre plus sur les rayonnements cosmiques, ces vents de particules hautement énergétiques générés par les explosions d’étoiles, les trous noirs et autres phénomènes lointains, en direction de notre planète.

«C’est comme une membrane perméable aux rayons cosmiques», explique le professeur Parker. Cette découverte étonne la communauté scientifique qui, jusque-là, pensait que la frontière extérieure du système solaire était plus calme et moins poreuse.

Grâce à leurs piles nucléaires, Voyager 1 et 2 continuent d’envoyer des données vers la Terre tout en poursuivant leur exploration de l’espace lointain en direction du cœur de la voie lactée.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte