Life

Une école catholique interdit les arcs-en-ciel

Slate.fr, mis à jour le 08.06.2011 à 16 h 57

«Rainbow Cupcakes»/Trebz via FlickR CC Licence By

«Rainbow Cupcakes»/Trebz via FlickR CC Licence By

Un lycée canadien a interdit à son association officieuse «d’alliance entre gays et hérétos» toute représentation d’arcs-en-ciel à l’occasion d’un évenement anti-homophobie, apprend-on sur le site Jezebel.

Le lycée Saint-Joseph d’Ontario s’était montré magnanime en autorisant l’événement... mais a refusé les posters et banières multicolores, raconte la fondatrice de l’association Leanne Iksander:

«Ils ont dit que les arcs-en-ciel sont assimilés à la Gay Pride, s’indigne-t-elle auprès du site Xtra, et pourtant les arcs-en-ciel peuvent représenter bien d’autres choses. C’est ridicule

Pour contourner l’interdiction, les membres de l’association ont préparé des cupcakes avec de la pâte aux couleurs de l’arc-en-ciel, et les ont vendus pour lever des fonds pour une oeuvre de charité. Mais pas n’importe laquelle. Le lycée Saint-Joseph s’est également opposé à ce que l’argent récolté soit donné à une oeuvre de charité pour la défense des droits des homosexuels. Les étudiants ont été obligés de verser les fruits de la vente de gâteaux à une oeuvre catholique. L'école a refusé de s'exprimer à ce sujet.

Deux autres règles du même «goût»: les élèves n’ont pas le droit de parler de problèmes liés à l’identité sexuelle, au harcèlement, à la prévention contre le sida ou aux rapports protégés. Il leur a également été interdit de citer le nom de leur école à la parade de la Gay Pride.

Leanne Iksander explique qu’ils s'y rendront quand même:

«Se joindre à la Gay Pride est important pour nous: cela nous permettra de défendre  l’importance d’associations gays et lesbiennes dans les écoles catholiques face à un public plus large.»

Selon le site Xtra, aucune école catholique d’Ontario n’autorise l’existence d’associations gay ou lesbiennes «officielles», même si elles encouragent depuis le mois d’avril les associations contre l’«intimidation des élèves».

Pour ce qui concerne l’école Saint-Joseph, Jezebel conclut qu’«étant donné le nombre d’activités qu’elle interdit, elle a l’air un peu désespérée: on dirait qu’elle essaie tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher que les enfants homosexuels parlent de leur très dangereuse et effrayante sexualité... Quand on commence à interdire les arcs-en-ciel pour empêcher des enfants de s’exprimer, il est peut-être tout simplement temps de commencer à les écouter».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte