Monde

Dans cette prison, on peut tout faire sauf sortir

Temps de lecture : 2 min

Hope in a Prison of Despair, Evelyn de Morgan, Wikimedia Commons/Domaine Public
Hope in a Prison of Despair, Evelyn de Morgan, Wikimedia Commons/Domaine Public

Au Venezuela, dans la prison de San Antonio sur Margarita Island, les condamnés peuvent tout faire, ou presque, relate Simon Romero du le New York Times, dans un article du 3 juin 2011.

Les prisonniers —comme dans toutes les prisons vénézuéliennes— font à peu près ce qu'ils veulent dans leur prison, même si elle est surveillée de l'extérieur par des soldats. San Antonio est peut-être le plus tranquille des établissements pénitentiers: les visiteurs vont jusqu'à y passer le week-end et y faire la fête.

«Dans une piscine extérieure, des femmes en bikini batifolent sous le soleil caribéen. On peut sentir l'odeur de la marijuana dans l'air. On entend du reggaeton d'une boîte de nuit, remplie de couples dansant corps contre corps. Des peintures du logo Playboy ornent la salle de billard. Les condamnés et leurs invités se bousculent pour parier sur des combats de coqs.»

Newsletters

L'Oregon vient de légaliser le compost humain

L'Oregon vient de légaliser le compost humain

Cette méthode alternative, plus écologique que l'enterrement ou la crémation, se répand aux États-Unis.

Vladimir Poutine aurait-il rencontré et espionné Ronald Reagan en 1988?

Vladimir Poutine aurait-il rencontré et espionné Ronald Reagan en 1988?

C'est ce qu'un mystérieux cliché d'un ancien photographe de la Maison-Blanche laisse penser.

Signes, djinns et sorcellerie: à la rencontre des chercheurs d'or de Jordanie

Signes, djinns et sorcellerie: à la rencontre des chercheurs d'or de Jordanie

L'immense patrimoine archéologique du pays pâtit de cette chasse aux trésors, qui s'enracine dans des légendes tenaces véhiculées sur internet.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio