Monde

Kashmiri, haut responsable d'al-Qaida, tué par un drone?

Slate.fr, mis à jour le 04.06.2011 à 19 h 08

Mohammad Ilyas Kashmiri en 2001/ REUTERS

Mohammad Ilyas Kashmiri en 2001/ REUTERS

Mohammad Ilyas Kashmiri, l'un des hauts responsables d'al-Qaida, aurait été tué le 3juin par une attaque de drone américain au Pakistan. C'est ce que des sources anonymes ont confirmé aux journalistes Ron Moreau et Sami Yousafzai, du Daily Beast. 

Des sources talibanes auraient déclaré à un journaliste local que Kashmiri et jusqu'à neuf autres hommes étaient en train de boire le thé dans un verger de pommiers quand les missiles se sont abattus, les tuant tous.

Ce décès a été confirmé par Abu Hanzala, qui dit être membre de Harkat-ul Jihad Islami, un groupe djihadiste affilié à al-Qaida et dirigé par Kashmiri. Dans un fax, il explique que Kashmiri est devenu un «martyr» la nuit dernière (23h15 heure locale) dans une attaque de drone.

«Si Dieu le veut, le Pharaon de notre temps, l'Amérique, va bientôt voir notre réponse vengeresse forte. Notre ennemi est seulement l'Amérique.»

The Daily Beast souligne que la mort de Kashmiri avait déjà été annoncée à tort il y a deux ans, mais que cette fois-ci, «de toute évidence», il n'allait pas refaire surface.

Kashmiri est une cible prioritaire des Etats-Unis qui, rappelle lemonde.fr, ont mis la tête de Mohammad Ilyas Kashmiri à prix: cinq millions de dollars (3,4 millions d'euros).

«Les experts occidentaux de la lutte antiterroriste dans la région sont unanimes pour dire qu'il est l'un des principaux commandants opérationnel d'al-Qaida, chargé notamment de la coordination des attaques au Pakistan et à l'étranger. Le département d'Etat américain lui impute notamment un attentat suicide qui avait fait quatre morts et 48 blessés en mars 2006 au consulat des Etats-Unis à Karachi, ainsi qu'un attentat au Danemark.»

L'homme, originaire du Cachemire, est également soupçonné par les service secrets d'avoir planifié «la menace terroriste mise au jour en octobre 2010 en Europe (notamment en Allemagne, en France et en Grande-Bretagne) et aux Etats-Unis». L'Inde, continue lemonde.fr, l'accuse, avec 49 autres personnes au Pakistan, «d'avoir participé à l'organisation des attaques de Bombay, qui ont fait 166 morts fin novembre 2008».

Le 31 mai, le seul journaliste à l'avoir interviewé, Saleem Shahzad, avait été retrouvé assassiné. Courrier International souligne que cette mort pourrait être liée «à sa dernière enquête, Al-Qaida had warned of Pakistan strike (al-Qaida avait prévenu qu'elle frapperait le Pakistan), publiée sur Asia Times Online le 27 mai dernier (…). Témoignages à l'appui, son article révèle l'infiltration par le réseau terroriste de la marine pakistanaise».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte