Culture

Frank Sinatra prenait 12 douches par jour

Temps de lecture : 2 min

Frank Sinatra, twm1340 via Flickr, CC-Licence-by
Frank Sinatra, twm1340 via Flickr, CC-Licence-by

Le beau chanteur et danseur américain était connu pour ses talents de séduction, moins pour son obsession de l'hygiène. Et pourtant... «C'était le genre de type qui prenait jusqu'à 12 douches par jour», révèle en effet sa veuve, Barbara Sinatra, dans une interview à ABC News rapportée par le Daily News.

Mort en 1998 à l'âge de 82 ans après une crise cardiaque, Frank Sinatra était «soigné» et «sentait toujours la lavande», selon sa quatrième et dernière épouse. Barbara Sinatra fait la promotion de la parution de ses mémoires, intitulés Madame yeux bleus: ma vie avec Frank.

Dans ce livre, elle raconte le quotidien de son couple avec le chanteur, dans ses moments les plus complices comme les plus difficiles. «Grâce à lui je me sentais vraiment spéciale», raconte-t-elle à ABC, ajoutant qu'«il rendait chaque petite chose romantique».

Mais l'alcool faisait aussi partie de la routine de ces 22 ans de mariage. «Je ne voulais pas rester près de lui quand il buvait du gin», avoue Barbara Sinatra. «Le gin, je pense, le rendait méchant. Donc quand je sortais de ma chambre et que je voyais une bouteille de gin sur le bar, je faisais demi-tour, je retournais dans ma chambre, et verrouillais la porte, parce que je ne voulais pas avoir affaire avec ça.»


Slate.fr

Newsletters

Lego City, la ville juste?

Lego City, la ville juste?

Quel est donc le sujet emblématique de l’imitation Lego? Eh bien, c’est la ville. On parle de «briques» Lego et la première fonction des briques, c’est de bâtir des bâtiments.

Votre nom de famille en dit beaucoup sur vous et vos origines

Votre nom de famille en dit beaucoup sur vous et vos origines

Ces patronymes, que nous n'avons pas choisis, nous influenceraient plus que l'on croit. En les décortiquant, on découvre bien des surprises.

Les figures de galants ou de libertins que nos intellos adulent sont des violeurs

Les figures de galants ou de libertins que nos intellos adulent sont des violeurs

Valérie Rey-Robert le démontre très bien dans son ouvrage.

Newsletters