Culture

Frank Sinatra prenait 12 douches par jour

Temps de lecture : 2 min

Frank Sinatra, twm1340 via Flickr, CC-Licence-by
Frank Sinatra, twm1340 via Flickr, CC-Licence-by

Le beau chanteur et danseur américain était connu pour ses talents de séduction, moins pour son obsession de l'hygiène. Et pourtant... «C'était le genre de type qui prenait jusqu'à 12 douches par jour», révèle en effet sa veuve, Barbara Sinatra, dans une interview à ABC News rapportée par le Daily News.

Mort en 1998 à l'âge de 82 ans après une crise cardiaque, Frank Sinatra était «soigné» et «sentait toujours la lavande», selon sa quatrième et dernière épouse. Barbara Sinatra fait la promotion de la parution de ses mémoires, intitulés Madame yeux bleus: ma vie avec Frank.

Dans ce livre, elle raconte le quotidien de son couple avec le chanteur, dans ses moments les plus complices comme les plus difficiles. «Grâce à lui je me sentais vraiment spéciale», raconte-t-elle à ABC, ajoutant qu'«il rendait chaque petite chose romantique».

Mais l'alcool faisait aussi partie de la routine de ces 22 ans de mariage. «Je ne voulais pas rester près de lui quand il buvait du gin», avoue Barbara Sinatra. «Le gin, je pense, le rendait méchant. Donc quand je sortais de ma chambre et que je voyais une bouteille de gin sur le bar, je faisais demi-tour, je retournais dans ma chambre, et verrouillais la porte, parce que je ne voulais pas avoir affaire avec ça.»


Slate.fr

Newsletters

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

[BLOG You will never hate alone] Dans un long texte pudique et toute en retenue, Moses Farrow tient à dire sa vérité. À ses yeux, son père n'a jamais pu commettre les actes qui lui sont reprochés.

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Philip Roth n'aurait sans doute pas imaginé que son roman aiderait un homme transgenre confiné dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.

Silence, on mange!

Silence, on mange!

Le cinéma français n’aime rien tant que casser la croûte. À tel point que la cuisine et la gastronomie sont devenues un élément central de ses chefs-d’œuvre. Ou de ses navets.

Newsletters