Monde

Sherlock, Miss Marple et Columbo, les vautours détectives de la police allemande

Temps de lecture : 2 min

«Turkey vultures Cathartes»/marlin harms via FlickR CC Licence By

La police allemande a trouvé de nouveaux auxiliaires: des vautours capables de trouver les cadavres cachés, apprend-on sur BBC News.

Ils s’agit de trois volatiles de choc, aux noms évocateurs: Sherlock, comme l’incontournable héros de Conan Doyle, Miss Marple, en hommage à la fameuse détective d’Agatha Christie, et Columbo, comme le célèbre policier de la série éponyme.

Leur regard perçant et leur odorat les rendraient bien plus efficaces que les chiens, l’animal traditionnel de la police, selon l’officier Rainer Herrman.

La police effectue ce premier test avec trois oiseaux, parce qu’ils préfèrent survoler les grands espaces en groupe. Sherlock, Miss Marple et Columbo s’entraînent actuellement à Hanovre. Seul problème pour l’instant, Sherlock préfère l’investigation sur pattes au vol de repérage.

Selon les policiers entraîneurs, leurs nouveaux alliés contre le crime suscitent l’intérêt de plusieurs autres forces de police, notamment en Suisse et en Autriche.

Newsletters

La Nouvelle-Zélande aussi est confrontée à une paralysie des transports

La Nouvelle-Zélande aussi est confrontée à une paralysie des transports

La principale compagnie de bus d'Auckland a suspendu 800 chauffeurs grévistes, perturbant les déplacements de milliers de personnes. Cette situation pourrait durer jusqu'à Noël.

Pourquoi les dirigeants étrangers ne vident pas leur sac devant Trump

Pourquoi les dirigeants étrangers ne vident pas leur sac devant Trump

Une vidéo virale montre Trudeau, Macron et Johnson se moquer de Trump dans son dos pendant un cocktail au cours du sommet de l'OTAN. Mais aucun d'entre eux n'osera jamais rien lui dire en face.

La guerre d'Afghanistan était impossible à gagner, selon des documents jusqu'ici confidentiels

La guerre d'Afghanistan était impossible à gagner, selon des documents jusqu'ici confidentiels

Un rapport obtenu par le Washington Post révèle comment des responsables américains ont manipulé les chiffres de ce conflit.

Newsletters