Life

Votre avis sur le changement climatique dépend du temps qu'il fait

Slate.fr, mis à jour le 03.06.2011 à 9 h 46

greenhouse effect, orvalrochefort via Flickr, CC-Licence-by

greenhouse effect, orvalrochefort via Flickr, CC-Licence-by

Vous n’arrivez pas à vous faire une opinion sur la question du changement climatique et avez l’impression que votre avis change d’un jour à l’autre? C’est peut-être à cause du temps qu’il fait chez vous, rapporte le site Good.is.

Une récente étude de l’université de Columbia aux Etats-Unis a montré que «ceux qui pensent qu’aujourd’hui est un jour plus chaud que d’habitude ont plus de chances de croire au changement climatique et de se sentir concernés que ceux qui pensent que la journée est particulièrement froide».

Les auteurs de l’étude ont interrogé 1.200 personnes aux Etats-Unis et en Australie au cours de trois sessions différentes pour déterminer leur avis sur le changement climatique tout en notant si la température du jour était plus ou moins haute que la normale, rapporte le site Sify. Ils résument ainsi le problème:

«Le réchauffement climatique est si complexe qu’il semblerait que certaines personnes sont prêtes à se convaincre selon que leur propre journée est plus ou moins chaude que d’habitude, plutôt que de se demander si la Terre dans son ensemble devient plus ou moins chaude. Il est frappant de voir que la société dépense tant d’argent, de temps et d’énergie pour éduquer les gens sur ce sujet, mais qu’ils restent facilement influençables.»

The Guardian rapportait le 29 mai dernier que d’après les estimations de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les émissions de dioxyde de carbone (CO2) ont atteint un niveau inédit, faisant craindre une élévation de la température au-delà du seuil dangereux de deux degrés Celsius. Les estimations non publiées de l'AIE ont révélé que le retour à la croissance mondiale en 2010 a coïncidé avec une augmentation de 1,6 gigatonne dans l'émission de CO2, le plus haut niveau jamais enregistré.

Pour Faith Birol, économiste en chef de l'AIE, cette hausse considérable signifie que les efforts pour éviter une augmentation de la température de plus de 2 degrés, seuil que les scientifiques estiment important pour ne pas tomber dans un changement climatique dangereux, est désormais une «jolie utopie».

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte