Monde

Comment un éclair peut déclencher un incendie de 11.000 hectares

Temps de lecture : 2 min

Lightning/snowpeak via Flickr CC License by
Lightning/snowpeak via Flickr CC License by

Les autorités de Caroline du Nord ont réussi à retracer l’origine exacte d’un feu de forêt qui a ravagé 11.000 hectares de terrain. Le coupable: un simple éclair qui a abattu un arbre et créé un incendie qui a couvé discrètement à la surface du sol de la forêt pendant une journée avant de se propager de manière plus violente.

L’hypothèse de la foudre était privilégiée depuis le départ, mais les enquêteurs ont réussi à retrouver l’origine exacte de l’incendie, la base d’un pin mort frappé par l’éclair, grâce à des photos aériennes, des informations météorologiques et des données sur la foudre. L’impact s’est produit le 4 mai dernier, mais le feu s’est déplacé sur le sol de la forêt en se propageant de feuilles mortes en épines de pin pendant un jour avant de devenir visible.

Le U.S. Fish and Wildfire Service a déclaré dans un communiqué que les observations «prouvaient une combustion lente et de très basse intensité qui indiquerait que le feu a rampé pendant des heures avant d’être repéré et rapporté».

L’organisme qui surveille les éclairs dans le pays a répertorié 572 coups de foudre le 4 mai dans un rayon de 96 kilomètres autour de l’incendie.

Le feu qui ravage le comté de Dare et le parc national d’Alligator River depuis plus de trois semaines est désormais maîtrisé à 80%.

Slate.fr

Newsletters

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Depuis une dizaine d'années, le disco polo s’impose comme référence de l’industrie musicale polonaise. Au point d'attirer l'attention des politiques et d'exaspérer les milieux intellectuels.

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Les fondations du milliardaire-philanthrope américano-magyar quittent Budapest où elles travaillaient depuis 1984. Un départ accéléré par vingt-quatre mois d’intense campagne gouvernementale anti-Open Society.

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

Newsletters