France

Affiches «niktamère»: les deux gendarmes vont comparaître

Slate.fr, mis à jour le 31.05.2011 à 11 h 34

Sur le tableau de service du couloir de la gendarmerie de Bras-Panon (île de la Réunion), deux affiches. Un dessin et un exposé dressent le portrait-robot d’un «"niktamère", un nouvel animal introduit en Europe de l’ouest».  Le préfet a décidé de suspendre, vendredi 27 mai, le major de la brigade de gendarmerie. Le 31 mai, le site internet clicanoo indique que le procureur a décidé de donner suite à cette affaire. Les deux gendarmes concernés par cette affaire devront comparaître sous peu devant le tribunal correctionnel pour «provocation à la discrimination».

Le site internet clicanoo souligne que ces affiches ont été accrochées récemment car elles sont au-dessus d’un message officiel datant du 6 mai dernier. Mais elles ne sont pas nouvelles et ont déjà largement été relayées. En trois clics, des centaines de sites internet ayant relayé ces affiches ces dernières années, apparaissent.  

Il y a donc un dessin où le «niktamère» au «regard haineux» serait vêtu d’un survêtement, chaussé de baskets et portant une casquette.  

A côté, un exposé en forme de message d’avertissement qui rassemble tous les pires clichés existant sur les jeunes maghrébins:

«Ses occupations favorites sont l’incendie de voitures ainsi que le caillassage des ambulances et des voitures de pompiers et de police.»

Ce texte raciste explique:

«Le niktamère est armé d’un couteau qu’il utilise pour égorger les moutons mais pas seulement... Il répond habituellement au nom de Mohamed, Mouloud, Kader, Rachid ou Mourad.»

Mais en plus d'être raciste, ce texte est aussi discriminatoire et xénophobe. Il énonce que le «niktamère» «ne sort que la nuit et se déplace généralement par petits troupeaux de 5 ou 6 spécimens appelés branleurs».  

«Grégaire, caractériel et indomptable, le “niktamère” est aux sociétés policées ce que le zèbre est aux arts équestres.»

En fait, il s’agit d’un «animal»: «peureux et craintif. Il fuit devant tout être humain de bonne constitution, toutefois il s’attaque aux femmes seules et aux personnes âgées, ainsi qu’aux enfants à la sortie des écoles».  Plus encore, c’est une «espèce protégée par diverses associations (Mrap, SOS Racisme)».

Au bas de l’affiche, on peut lire «à diffuser sans modération». Ce message a effectivement été diffusé, principalement par les forums ou les blogs d’extrême droite.

Article mis à jour le 31/05/2011 avec l'article de clicanoo sur la poursuite judiciaire des gendarmes.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte