Monde

Ruby veut devenir la nouvelle muse de Woody Allen

Slate.fr, mis à jour le 30.05.2011 à 17 h 34

Karima El Mahroug. Dominic Ebenbichler / Reuters

Karima El Mahroug. Dominic Ebenbichler / Reuters

Karima Mahroug s'est fait connaître dans le scandale du Rubygate: les magistrats italiens enquêtent sur les allégations selon lesquelles Berlusconi aurait payé pour avoir des rapports sexuels avec cette jeune Marocaine, âgée de 17 ans lors des faits supposés.

Aujourd'hui, celle qui se fait appeler Ruby Rubacuori affirme être épuisée par cette histoire de bunga bunga. Pourquoi ne pas se reconvertir dans le cinéma?

Et pas n'importe quel cinéma. La jeune fille a écrit une lettre à Woody Allen, nous apprend Il Corriere della Sera:

«Mais qu'a donc Carla Bruni de plus que moi?»

Lors du dernier Festival de Cannes, le réalisateur américain avait fait un trait d'esprit sur le jeune Marocaine:

«Je ne l'ai vue qu'en photo, mais je la trouve charmante et séduisante. Peut-être qu'elle sait aussi jouer la comédie!»

Il n'en a pas fallu plus à Ruby pour sauter sur l'occasion.

«Gentilissimo Maestro, écrit-elle dans sa lettre, publiée sur le magazine italien Oggi, j'ai appris par la presse italienne que vous portez un intérêt à mon égard. J'en suis fière et orgueilleuse et j'espère ne pas être en dessous de vos attentes [...] Cette histoire du "bunga-bunga" m'épuise, et seulement l'art, votre art, me soulage, me rend confiante et me donne la joie de vivre.»

En preuve de sa dévotion pour l'artiste, Ruby affirme avoir vu tous ses films en DVD, et avoir particulièrement apprécié Bananas, tourné en 1971, mais aussi Vicky Cristina Barcelona, dont elle déclare avoir été charmée par les «passionnantes dynamiques du triangle amoureux que vous avez sagement représenté. Comment faites-vous pour décrire aussi bien les dynamiques des sentiments?».

La jeune fille invite donc Woody Allen à la contacter «la prochaine fois qu'il sera en Europe, afin qu'ils puissent prendre un thé ensemble et discuter de [leur] avenir professionnel».

Ruby semble aussi jalouser la première dame de France.

«Vous ne pouvez pas imaginer comment j'ai envié Carla Bruni, quand elle tournait à Paris votre dernier film. J'aurais voulu être à sa place! Qu'est-ce que j'ai de moins que la première dame de France? Elle n'est qu'une personne qui a plus de chance que moi. Elle est née riche et mince. Moi j'ai dû lutter pour tout conquérir.»

Bref, Ruby a un rêve:

«Devenir votre nouvelle Muse. La nouvelle Mia Farrow ou même Diane Keaton!»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte