Monde

En Autriche, reprise temporaire du contrôle aux frontières

Slate.fr, mis à jour le 28.05.2011 à 15 h 59

Passport Control at ATH / mpd01605 via Flickr CC License By

Passport Control at ATH / mpd01605 via Flickr CC License By

Selon le Handelsblatt, quotidien économique allemand, l’Autriche va, pendant une petite semaine, «déroger» aux Accords de Schengen, et réintroduire temporairement le contrôle à ses frontières.

«Ces mesures sont mises en place pour maîtriser toute situation de menace.»

C’est ce qu’a confirmé Harald Noschiel, un porte-parole du ministère de l’intérieur au quotidien viennois Wiener Zeitung. En fait, ces contrôles sont instaurés dans le cadre même des Accords de Schengen, qui en prévoient la possibilité en cas de graves menaces de troubles à l’ordre public (la France avait ainsi rétabli temporairement ces contrôles au moment du sommet de l'Otan à Strasbourg, en 2009).

Mais quel est donc le danger qui gronde aux frontières autrichiennes? C’est le Handelsblatt allemand qui répond :

Les autorités justifient ce renforcement temporaire de la sécurité aux frontières par la présence d’une conférence organisée à Vienne par le Forum économique mondial les 8 et 9 juin prochains.

Au menu de ce forum régional: Finances, sécurité énergétique, protection de l’environnement, développement économique des pays d’Europe de l’Est et des républiques d’Asie centrale de l’ex-URSS.

Selon le ministère intérieur autrichien, des chefs d’état et de gouvernement de 13 pays sont attendus. Parmi eux, les présidents du Kirghistan, du Tadjikistan, de la Slovénie ou de la Lettonie, ainsi que les premiers ministres d’Hongrie, de Croatie et d’Ukraine.

D’après son porte-parole Harald Noschiel, le ministère de l’intérieur craint d’éventuelles actions anti-mondialisation. Le journal autrichien Krone précise:

Le ministère attend de ses voisins qu’ils lui signalent les «éléments dangereux» ayant l’intention de se rendre sur son territoire. Cela implique que l’Autriche pourrait leur refuser l’accès à son territoire, ajoute Noschiel. Mais contrairement à l’Allemagne, il n’est pas possible, en Autriche, d’arrêter préventivement quelqu’un qui menacerait le bon déroulement d’une manifestation.

Décidemment l’Autriche n’a pas de chance. Le Handelsblatt rappelle qu’au même moment, l’OPEP se réunira à son siège viennois.

Les tensions intérieures qui persistent dans les pays du Proche-Orient annonce une rencontre des pays exportateurs de pétrole particulièrement tendue.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte