Economie

Il est temps de stocker votre café

Slate.fr, mis à jour le 27.05.2011 à 18 h 04

coffee / mat Biddulph via Flickr by LicenseCC

coffee / mat Biddulph via Flickr by LicenseCC

Le café connaît une augmentation record en 2011. En janvier 2008, le café (1 pound: 453 grammes) et le gaz (1 gallon: 3,78 litres) étaient au même prix: 3 dollars (2,10 euros). En avril 2011, le café a plus que doublé, en comparaison, le prix du gaz semble presque mineur, explique Mark J. Perry sur son blog.

Le site internet Market place précise que c'est la première fois depuis les années 1970 que le café atteint ce prix. Même le café Robusta a augmenté en 2011, alors qu'il est généralement utilisé comme alternative moins coûteuse dans les mélanges torréfiés, explique Reuters.

Le café Starbucks a lui aussi augmenté ses prix, de 17%, ce qui constitue la première hausse depuis 2009, a déclaré un porte-parole le 25 mai.

Capture d'écran du blog de Mark J. Perry

Les experts pensent que les stocks de café ne seront pas suffisants à l’avenir. Certains disent même qu’un «pic du café» a déjà été atteint.

Selon l’organisation internationale du café, les cultures de café ont augmenté de 8% l’année dernière. Mais cette année les grands exportateurs (y compris l’Indonésie) souffrent de faibles récoltes dues aux sécheresses, aux inondations et aux intempéries. La production de café dans certaines parties du monde est donc en baisse, la faute au réchauffement climatique. 

La Colombie, par exemple, connaît une chute spectaculaire dans sa production depuis 2007. Mais de grands pays producteurs, comme le Brésil et le Guatemala, ont augmenté le niveau de leurs exportations, «encouragés par les prix relativement élevés», explique le quotidien l'Economiste.

De nouveaux marchés émergent en Inde ou en Chine où le café y est de plus en plus apprécié. Ce phénomène et l'augmentation du prix du carburant s'additionnent aux autres facteurs et influent durement sur le prix du café.

Le café, comme la nourriture, les vêtements ou les couches, constitue un élément clé de l’augmentation des prix des besoins de base des ménages explique msnbc. Or, selon les économistes, lorsque le consommateur dispose de moins d’argent, il achète des marques moins chères, mais ne renonce pas complètement à ce plaisir. Cette boisson populaire est considérée comme un luxe abordable et nécessaire dans de nombreux pays, ainsi, la récession que connaît le café reste minime.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
prixménageGazconsommateurcafé
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte