Monde

Un parti nazi aux élections égyptiennes?

Temps de lecture : 2 min

Nazi Graffiti / anarchosyn via FlickrCC License by
Nazi Graffiti / anarchosyn via FlickrCC License by

Les prochaines élections égyptiennes sont annoncées pour septembre 2011. Or, le quotidien Al Masry Al Youm (L'Egypte aujourd'hui) révèle qu'un groupe d’Egyptien sort de l'ombre et tente de créer un parti nazi avec «un cadre contemporain de référence». Ce parti donnerait tous les pouvoirs à un président qui sera bientôt selectionné. Ce parti aurait pour but de «mieux représenter l’opinion publique», explique Emad Abdel Sattar, un des membres fondateurs [article en arabe]. Selon lui, ce parti existait déjà secrètement sous le régime de Moubarak mais peut maintenant s'exprimer au grand jour. Le parti aurait déjà le soutien de personnalités politiques connues en Egypte, ajoute-t-il [article en arabe].

Selon Al Masry Al Youm, deux pages Facebook ont été créées sous les titres «le parti nazi égyptien» et «le retour des hommes du parti nazi égyptien» (mais nous n’avons pas trouvé ces pages sur Facebook). Emad Abdel Sattar, explique aussi que les membres sont en étonnante augmentation. Les gens viendraient sur les groupes Facebook pour avoir des détails sur l’adhésion à ce parti.

Slate.fr

Newsletters

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

Les propriétaires des quartiers chics londoniens ne veulent plus des extensions souterraines démesurées des résidences de leur voisinage.

La Chine fait précisément ce que Trump lui a demandé de ne pas faire

La Chine fait précisément ce que Trump lui a demandé de ne pas faire

Certains experts estiment que Pékin pourrait bien laisser décroître encore plus la valeur de sa monnaie par rapport au dollar.

Transition des jeunes trans*, quand science et militants divergent

Transition des jeunes trans*, quand science et militants divergent

L'article d'une chercheuse américaine, qui examine la possibilité d’un effet de dynamique de groupe pour les jeunes filles s’identifiant comme trans*, a suscité l'ire de certains groupes militants.

Newsletters