Monde

Un monastère aux «moeurs légères» subit les foudres du Pape

Slate.fr, mis à jour le 26.05.2011 à 11 h 50

Benoît XVI au Vatican le 4 avril 2010, Reuters/Max Rossi

Benoît XVI au Vatican le 4 avril 2010, Reuters/Max Rossi

Benoît XVI vient de faire fermer le couvent historique de la Sainte Croix de Jérusalem (Santa Croce in Gerusalemme), à Rome, apprend-on sur The Guardian.

La raison: «Des irrégularités financières et des modes de vie qui n’étaient probablement pas très monastiques», selon le porte-parole du Vatican, le Père Ciro Benedettini.

Les faits sont dignes d’un film de Fellini. Les moines et soeurs cisterciens de la Sainte Croix mettaient en scène des concerts avec en tête d’affiche une ancienne strip-teaseuse devenue religieuse. Ils dirigeaient également un hôtel ouvert 24 heures sur 24 qui proposait un service de limousines.

Le Telegraph raconte qu’Anna Nobili, qui se décrit comme une «ballerine de Dieu», a été touchée par la foi après avoir travaillé pendant plusieurs années comme «danseuse exotique».  En 2009, elle avait fait une performance remarquée devant une audience de cardinaux et d’évêques, virevoltant autour d’une croix de bois. Plusieurs vidéos de ses danses circulent sur le Web.

Les jours de la communauté religieuse étaient comptés depuis que le Vatican avait renvoyé le très «flamboyant» Père Simone Fioraso, un ancien créateur de mode, auquel la jet set italienne et les stars vouaient un réel culte. Madonna était notamment allée prier avec lui en 2008. La presse italienne spécule sur des relations homosexuelles entre les moines, rapporte The Guardian.

Outre le mode de vie de la communauté religieuse, le Vatican justifie la décision de fermeture –un geste très rare– par l’état de ses comptes.  Bien que le porte-parole du Saint Siège n’ait pas souhaité entrer dans les détails, une enquête a été menée au sujet des dettes amassées par les moines. Ils auraient eu du mal à entrer dans leurs frais, notamment à cause de leur boutique de souvenirs qui vendait du miel et des produits bio produits par les moines, rapporte le Telegraph.

L’église de la Sainte Croix de Jérusalem restera ouverte, même si les frères et soeurs du couvent sont déplacés a annoncé le Vatican. Construit au IVe siècle, le monastère est un lieu de pèlerinage. On y trouve d’importantes reliques, dont un clou et des échardes de la croix du Christ, un os du doigt que Saint Thomas aurait mis dans les plaies de Jésus, et des restes de la couronne d’épines.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte