Culture

Pour son anniversaire, «Ulysse» sera résumé en tweets

Slate.fr, mis à jour le 26.05.2011 à 11 h 16

détail de la couverture de «Ulysse» de Joyce en livre de poche (Folio)

détail de la couverture de «Ulysse» de Joyce en livre de poche (Folio)

Un chef d’œuvre de la littérature mondiale que beaucoup de gens n’arrivent pas à terminer est-il plus «digeste» sur Twitter? On pourrait bientôt avoir la réponse puisque des fanatiques de James Joyce ont décidé de résumer Ulysse uniquement en tweets le 16 juin prochain, comme le rapporte ArtsBeat, le blog culture du New York Times.

Ce projet «Ulysse Meets Twitter 2011» est organisé par un certain «Stephen» (le prénom du héros du roman) de Baltimore à l’occasion du Bloomsday, une manifestation organisée chaque année autour du roman pour marquer l’anniversaire du jour lors duquel il se déroule, le 16 juin 1904.

L’idée ne sera pas de twitter Ulysse en intégralité, ce qui serait «idiot et impossible» selon les organisateurs: en anglais, Ulysse est long de 265.000 mots selon le New York Times. Soit, selon notre estimation faite à partir de la version intégrale du roman disponible gratuitement en ligne, un peu plus de 1,496 million de signes, et donc 10.686 tweets, entre sept et huit par minute… Le projet consiste donc pour les volontaires à s’inscrire en choisissant une section du roman, qui a été découpé au préalable par les organisateurs en 96 parties: de minuit à minuit, ce 16 juin, l’un d’entre eux prendra le relais tous les quarts d’heure pour résumer sa section en quatre à six tweets, soit 400 à 600 tweets au total.

Reste à savoir si certaines phrases du roman seront reproduites en intégralité, comme les derniers mots du célèbre monologue de Molly Bloom ou l’incipit du roman: «Stately, plump Buck Mulligan came from the stairhead, bearing a bowl of lather on which a mirror and a razor lay crossed.» Une phrase qui, comme le note le New York Times, ne fait que 120 signes, et est donc parfaite pour un tweet… De même que sa traduction française («Majestueux et dodu, Buck Mulligan parut en haut des marches, porteur d'un bol mousseux sur lequel reposaient en croix rasoir et glace à main»), qui fait pile 140 signes.

Ce genre de projets existe déjà pour d’autres classiques de la littérature, de manière plus étalée dans le temps que pour Ulysse. Le compte Twitter ProustTweet essaie ainsi depuis plusieurs mois de «réécrire» sur Twitter, en anglais, A la recherche du temps perdu. Un projet de longue haleine puisqu’il en est actuellement au Côté de Guermantes, le troisième volume de l’ensemble, qui en compte sept…

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte