Monde

Fusillade de Tucson: Jared Lee Loughner n'est pas apte à être jugé

Slate.fr, mis à jour le 26.05.2011 à 10 h 06

Gabrielle Giffords / capture d'écran du Huffington Post

Gabrielle Giffords / capture d'écran du Huffington Post

Un juge fédéral américain a décidé mercredi 25 mai que l’état mental de Jared Lee Loughner, l’auteur présumé de la fusillade de Tucson qui a coûté la vie à six personnes et en a blessées 13 autres dont l'élue républicaine Gabrielle Giffords, le rendait inapte à être jugé.

Selon Associated Press, Loughner va désormais être hospitalisé dans le Missouri, son Etat d’origine, pendant une période pouvant aller jusqu'à 4 mois, le temps que des médecins déterminent s'il peut être soigné en vue d'un procès. Dans le cas où il serait prononcé inapte à la fin de cette période, il devra rester en hôpital psychiatrique et ne sera pas relâché.

Le juge a fondé sa décision sur les évaluations mentales écrites produites par deux experts en psychiatrie. Selon l’Arizona Daily Star, les experts estiment que Loughner est incapable de coopérer avec ses défenseurs à cause de sa «méfiance irrationnelle envers les avocats», et qu’il «ne comprend pas le système et le rôle joué par chacun».

La décision est intervenue peu après que Lougher a dû être sorti de l’enceinte du tribunal de Tucson en Arizona en raison de son comportement irrationnel et confus. Selon le Daily Star, il a lancé au juge sans qu'il soit possible de savoir à quoi il faisait référence:

«Merci pour le défilé de monstres. Elle est morte juste devant moi.»

Il faut distinguer l'inaptitude décidée par le juge d’un verdict qui aurait disculpé l’accusé pour raisons de santé mentale. La décision de mercredi ne reflète pas l’opinion que se fait le tribunal de la santé mentale de Loughner au moment de la fusillade. Elle signifie simplement que l’accusé n’est pas dans un état mental lui permettant de comprendre les chefs d’accusations portés contre lui et d’aider son avocat à le défendre.

Loughner a plaidé non-coupable à 49 chefs d’accusations en rapport avec la fusillade du 8 janvier qui avait notamment coûté la vie à un juge fédéral et à une fillette de 9 ans. En cas de procès, Loughner risque la peine de mort.

Les avocats de Loughner n’ont pas encore détaillé leur système de défense, mais il n’est pas certain qu’ils optent pour l’irresponsabilité pénale pour raisons mentales, selon Associated Press.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte