Monde

La tête du saint patron des parties génitales vendue aux enchères

Slate.fr, mis à jour le 25.05.2011 à 17 h 41

pélerinage saint-Antoine / acor-cannes via FlickrCC license by

pélerinage saint-Antoine / acor-cannes via FlickrCC license by

Une tête coupée, considérée comme étant celle de Saint-Vitalis d’Assise (le saint patron des maladies génitales) sera vendue aux enchères le 29 mai dans le comté de Meath, en Irlande.  

Cette tête, que l’on aperçoit à travers une vitre, est vendue dans un coffret de la Reine Anne. Son prix est annoncé entre 800 et 1.200 euros.

Né en Ombrie, en Italie, Saint Vitalis d’Assise est réputé pour avoir eu une jeunesse immorale et licencieuse. Il aurait alors effectué des pèlerinages dans toute l’Europe pour laver ses péchés. Il est finalement devenu moine bénédictin à Subiaco (en Italie). Après avoir quitté le monastère, il vécût le reste de sa vie en ermite à Santa Maria di Viole, près d’Assise. On dit qu’il vivait alors dans une grande misère, portant des haillons, se privant de richesses matérielles.  Il devint saint après son décès en 1370 lorsque s’est répandue la rumeur de miracles qu'il aurait effectués de son vivant en soignant de nombreux troubles de la vessie et des parties génitales.

Sa tête est ensuite arrivée en Irlande d’une façon encore inconnue.  Son propriétaire, Damien Matthews, pense que la tête a en fait été ramenée après un tour d’Europe au XVIIIe siècle.  La tête a été retrouvée dans un hangar dans le comté de Louth. Damien Matthews raconte au journal Sunday independent que lorsqu'il l'a trouvé chez lui, il a immédiatement pensé: «Elle est certainement ancienne, et c’est certain c’est la tête de quelqu’un [d’important].»

Il n'y a aucune certitude sur le fait que cette relique soit belle et bien celle de Saint-Vitalis d'Assise. Cependant, il serait en effet possible de l’identifier. En janvier 2011, Margherita Nasi expliquait sur Slate.fr (à propos de la tête d'Henri IV):

«En effet, d'autres méthodes permettent d'authentifier une relique si l'ADN est endommagé, comme les examens médico-légaux (anthropologie, reconstitution, superposition faciale, particularités physiques, traumatismes anciens, état sanitaire, pilosité particulière, examen biochimique, âge, sexe...) et les données historiques.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte