Monde

Les déchets à Naples ont leur carte interactive

Slate.fr, mis à jour le 23.05.2011 à 18 h 53

capture d'écran du site du Corriere della Sera

capture d'écran du site du Corriere della Sera

Comme toutes les années, Naples consacre le mois de mai à la culture avec le mai des Monuments. Pourtant, cette fois, personne n'en parle, lit-on sur Il Corriere della Sera. La ville est occupée par bien d'autres problèmes: elle est submergée par les sacs en plastique et les poubelles.

Huit cents tonnes de déchets envahissent Naples, dans le centre comme en banlieue. Certes, il y a quelques jours encore, ce n'étaient pas 800, mais 3.000 tonnes d'immondices qui jonchaient les rues de la ville italienne, raconte le Figaro. La situation s'est donc quelque peu améliorée depuis l'intervention des militaires, décidée par Silvio Berlusconi en début mai 2011.

Et pourtant, malgré les promesses répétées depuis 2009, la situation est loin d'être réglée. Principales causes de ce problème: le manque d'incinérateurs, l'engorgement des décharges ainsi que l'obstruction des populations locales à l'extension de sites à ciel ouvert, rappelle le Figaro.

Même l'intervention politique est l'objet de débats. Ainsi l'opposition de centre gauche a accusé le gouvernement d'utiliser l'armée à des fins électorales. «Ce n'est pas bien de voir que le président du Conseil se rappelle de la crise des ordures à Naples une semaine avant des élections», a déclaré Angelo Bonelli, chef de file des Verts italiens. Et selon les experts, l'assainissement des rues de Naples ne se fera pas avant trois ans, temps nécessaire à la construction des installations adéquates.

Entre temps, une jeune Italienne a décidé de documenter la situation de son côté, rapporte Blitz Quotidiano. Depuis sa chaîne YouTube, Federika992, qui préfère rester anonyme, met à jour quotidiennement la situation en temps réel: elle poste des vidéos montrant les déchets dans les différentes rues napolitaines. Et ce, depuis un an. Ci-dessous, la dernière vidéo postée, qui montre les immondices face à la Stazione Centrale.

Il existe aussi une cartographie interactive qui permet de visualiser les vidéos de la jeune fille à partir d'une carte, consultable ici.

Naples avait déjà fait la une de la presse mondiale en 2007/2008 avec des photos du centre historique envahi d'immondices, rappelle l'AFP. L'incapacité du gouvernement de centre-gauche à venir à bout de ce problème avait favorisé la victoire de Silvio Berlusconi aux législatives du printemps 2008 et son retour au pouvoir. A cette époque, les autorités avaient promis la construction d'incinérateurs qui n'ont pas encore vu le jour.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte