Monde

Al-Qaida aurait déjà nommé le remplaçant de Ben Laden

Temps de lecture : 2 min

Photo du FBI de Saif al-Adel, REUTERS/Ho New
Photo du FBI de Saif al-Adel, REUTERS/Ho New

Selon plusieurs informations qui n’ont pas encore été confirmées officiellement, al-Qaida s’est désigné un chef par intérim en attendant de choisir un remplaçant sur le long terme à Oussama ben Laden: Saif al-Adel, un ancien officier des forces spéciales égyptiennes avec une longue expérience du jihad.

Si elle est confirmée, l’information serait une surprise pour la plupart des observateurs, qui s’attendaient à ce que Ayman al-Zawahiri, adjoint de longue date de Ben Laden, prenne sa succession.

Mais Al-Adel est loin d’être un apprenti terroriste. Il est un haut placé d’al-Qaida depuis de nombreuses années et est soupçonné d’avoir joué un rôle clé dans de nombreux attentats, notamment ceux contre deux ambassades américaines en Afrique en 1998. Tout comme al-Zawahiri, il est sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI, même si la rançon pour sa capture est cinq fois inférieure à celle de Zawahiri, qui s’élève à 25 millions de dollars.

Le journal pakistanais The News a été le premier à parler du nouveau rôle présumé d’al-Adel mardi 17 mai, citant des sources anonymes qui se trouvaient à une récente réunion d’al-Qaida où la décision a été prise.

CNN a ensuite relayé l’information le même jour en arrivant aux mêmes conclusions en se fondant sur le témoignage de Noman Benotman, ancien leader d’un groupe libyen lié à al-Qaida qui est désormais analyste pour un think tank britannique.

Benotman a confié à CNN que la décision n’a pas été prise au cours d’une réunion formelle de l’état-major d’al-Qaida parce que ses membres n’ont pas pu se réunir au même endroit. La décision a été selon lui prise par six à huit dirigeants de l’organisation dans la région de la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan.

CBS New rapporte que ses correspondants ont été dans l’incapacité de confirmer l’information à travers d’autres sources. La chaîne affirme que ses sources doutent de la fiabilité de l’information, et pensent qu’al-Zawahiri est toujours le favori pour le poste de numéro un d’al-Qaida. Un taliban a confié à CBS:

«Personne n’a été désigné comme le nouveau leader d’al-Qaida, et Saif al-Adel est loin d’obtenir de telles responsabilités. Il est un personnage clé, mais il n’a pas encore pris de rôle actif.»

Newsletters

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

Aux États-Unis, l'usage des armes sonores employées contre les manifestant·es s'est largement répandu ces derniers mois, dans le contexte des rassemblements pour George Floyd.

Madeline Swegle, première femme noire à devenir pilote de chasse de la Navy

Madeline Swegle, première femme noire à devenir pilote de chasse de la Navy

Elle est la première femme noire à accéder à un poste de pilote tactique depuis la création de la force aéronavale de la Navy, il y a 110 ans.

Pour comprendre comment la Suède a réagi au Covid-19, il faut se pencher sur sa Constitution

Pour comprendre comment la Suède a réagi au Covid-19, il faut se pencher sur sa Constitution

L'approche suédoise pour lutter contre la propagation du virus a fait figure d'exception en Europe. Le cadre législatif spécifique du pays serait à l'origine de cette réponse politique.

Newsletters