Monde

Al-Qaida aurait déjà nommé le remplaçant de Ben Laden

Slate.fr, mis à jour le 18.05.2011 à 18 h 06

Photo du FBI de Saif al-Adel, REUTERS/Ho New

Photo du FBI de Saif al-Adel, REUTERS/Ho New

Selon plusieurs informations qui n’ont pas encore été confirmées officiellement, al-Qaida s’est désigné un chef par intérim en attendant de choisir un remplaçant sur le long terme à Oussama ben Laden: Saif al-Adel, un ancien officier des forces spéciales égyptiennes avec une longue expérience du jihad.

Si elle est confirmée, l’information serait une surprise pour la plupart des observateurs, qui s’attendaient à ce que Ayman al-Zawahiri, adjoint de longue date de Ben Laden, prenne sa succession.

Mais Al-Adel est loin d’être un apprenti terroriste. Il est un haut placé d’al-Qaida depuis de nombreuses années et est soupçonné d’avoir joué un rôle clé dans de nombreux attentats, notamment ceux contre deux ambassades américaines en Afrique en 1998. Tout comme al-Zawahiri, il est sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI, même si la rançon pour sa capture est cinq fois inférieure à celle de Zawahiri, qui s’élève à 25 millions de dollars.

Le journal pakistanais The News a été le premier à parler du nouveau rôle présumé d’al-Adel mardi 17 mai, citant des sources anonymes qui se trouvaient à une récente réunion d’al-Qaida où la décision a été prise.

CNN a ensuite relayé l’information le même jour en arrivant aux mêmes conclusions en se fondant sur le témoignage de Noman Benotman, ancien leader d’un groupe libyen lié à al-Qaida qui est désormais analyste pour un think tank britannique.

Benotman a confié à CNN que la décision n’a pas été prise au cours d’une réunion formelle de l’état-major d’al-Qaida parce que ses membres n’ont pas pu se réunir au même endroit. La décision a été selon lui prise par six à huit dirigeants de l’organisation dans la région de la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan.

CBS New rapporte que ses correspondants ont été dans l’incapacité de confirmer l’information à travers d’autres sources. La chaîne affirme que ses sources doutent de la fiabilité de l’information, et pensent qu’al-Zawahiri est toujours le favori pour le poste de numéro un d’al-Qaida. Un taliban a confié à CBS:

«Personne n’a été désigné comme le nouveau leader d’al-Qaida, et Saif al-Adel est loin d’obtenir de telles responsabilités. Il est un personnage clé, mais il n’a pas encore pris de rôle actif.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte