Monde

La bataille du Happy Meal reprend

Slate.fr, mis à jour le 18.05.2011 à 11 h 55

funny love / suedehead via Flickr by LicenseCC

funny love / suedehead via Flickr by LicenseCC

En avril puis en novembre 2010, Slate.fr rapportait que la ville de San Francisco et le comté de Santa Clara avaient voté  une loi d'interdiction des Happy Meal de Mac Donald. Il est donc désormais interdit d’offrir des jouets gratuits avec des repas qui contiennent trop de calories, de sucre et de graisse.

Or, le Los Angeles Times explique que les lobbys de l’industrie du fast-food se battent silencieusement (et parfois victorieusement) contre cette interdiction. Ainsi, la même loi avait été proposée au Nebraska en février mais elle avait été supprimée avant même la séance du comité législatif. Le sénateur Bill Avery, qui était à l’origine de cette proposition au Nebraska, explique au Los Angeles Times:

«Le texte a été tué et reporté indéfiniment sans discussion.»

Or, une loi similaire se prépare dans la ville de New York. Les lobbys tentent de la contrer. McDonald est resté discret sur le sujet mais a tout de même répondu à cette nouvelle attaque par une campagne publicitaire qui souligne la «joie» que provoque la consommation de Happy Meal par les enfants.

Une campagne a été lancée aux Etats-Unis par des «défenseurs de la santé publique» au cours de la semaine du 9 au 15 mai, explique le Los Angeles Times. Plusieurs journaux ont publié des annonces pleine page appelant McDonald à arrêter de cibler les enfants pour leurs ventes et de retirer leur mascotte Ronald McDonald.

Les responsables de McDonald ont rétorqué que la responsabilité incombait aux parents car c’est eux qui décident d’emmener les enfants dans ce fast-food. Un projet de loi a été préparé par les lobbys du restaurant pour empêcher les villes et les comtés de l’Arizona d’essayer de réguler les incitations mises en place par les restaurants pour attirer les clients (seul l’Etat ou l’Etat fédéral le pourra).

Le Los Angeles Times rappelle que l’industrie du fast-food représente 170 milliards de dollars (plus de 119 milliards d'euros) aux Etats-Unis. En 2006, 1,6 milliard de dollars (plus d'1,1 milliard d'euros) de marketing étaient destinés aux enfants.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte