Monde

Explosion de pastèques en Chine

Slate.fr, mis à jour le 17.05.2011 à 16 h 13

Watermelons, Steve Evans via FlickrCC License by

Watermelons, Steve Evans via FlickrCC License by

«Plus que des champs de pastèques, on dirait des champs de bataille», lit-on sur Il Corriere della Sera. Alors qu'ils croyaient avoir trouvé une façon pour faire pousser leurs fruits plus rapidement, les agriculteurs chinois se sont retrouvés avec un terrain ravagé une récolte inutilisable. Le site du Corriere propose une vidéo qui illustre l'état des pastèques...

A l'origine de cette déformation, un produit chimique, le forchlorfenuron, explique Associated Press. Censé faire pousser les pastèques plus rapidement, le forchlorfenuron a transformé les terrains en «champs de mines», d'après l'expression employée par la télévision d'Etat, China Central Television. Près de 20 agriculteurs de la province du Jiangsu ont été touchés par le phénomène, en perdant 45 hectares de pastèques.

Liu Mingsuo, un agriculteur, a perdu les deux tiers de sa culture, raconte BBC News. Il affirme avoir utilisé des produits chimiques pour augmenter la croissance des pastèques le 6 mai. Le jour suivant, plus de 160 fruits ont explosé.

L'année dernière, les prix ont poussé de nombreux agriculteurs à se lancer dans le marché de la pastèque. Toutes ces pastèques explosives ne concerneraient que des agriculteurs qui utilisaient pour la première fois le forchlorfenuron. La Chine n'interdit pas ce produit chimique, qui est aussi utilisé aux Etats-Unis sur les kiwis et le raisin. Mais l'enquête menée par la télévision d'Etat chinoise souligne que les agriculteurs utilisent en même temps des produits chimiques légaux et illégaux.

Interrogé par Associated Press, Wang Liangju, professeur au College of Horticulture at Nanjing Agricultural University, affirme que le forchlorfenuron est un produit sûr lorsqu'il est utilisé correctement. Or il a été employé trop tard dans la saison, et les pluies récentes ont augmenté le risque d'explosion du fruit. La variété des pastèques aussi aurait contribué à cet étonnant phénomène.

Le gouvernement chinois a manifesté son inquiétude quant à l'utilisation abusive d'additifs alimentaires dans de nombreux produits. Pour Feng Shuangqing, professeur à la China Agricultural University, ce problème montre à quel point la Chine a besoin d'améliorer sa régulation en ce qui concerne les produits chimiques employés dans l'agriculture.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte