Life

Smoke, l'âne irakien qui vit le rêve américain

Slate.fr, mis à jour le 17.05.2011 à 15 h 38

page facebook the Smoke The Donkey

page facebook the Smoke The Donkey

Obtenir un permis de séjour n’est pas une mince affaire aux États-Unis, mais un âne irakien a relevé le défi avec brio, rapporte l'agence Associated Press.

Trente-sept jours de négociation pour les associations animalières, 48 heures en quarantaine, et Smoke le baudet préféré des troupes américaines a pu atterrir à New York la semaine dernière. Il arrivera bientôt à Omaha, dans l’Etat de Nebraska, afin de devenir âne de thérapie pour l’organisation de soutien aux anciens combattants Wounded Warrior Family Support.

C’est pendant l’été 2008 que Smoke est devenu la mascotte des marines déployés dans la province d’Anbar. Il avait trotté par hasard à l’intérieur du camp Taqaddum, une ancienne base aérienne irakienne utilisée par les soldats américains. Adopté immédiatement, l’animal doit son nom à sa couleur gris fumée («smoke» en anglais) mais aussi à une cigarette qu’il avait volée à un marine avant de l’ingurgiter, peut-on lire sur Associated Press. 

En 2009, les troupes partent de la région et donnent la bête à un sheik qui promet de s’en occuper. Mais un âne vous manque, et tout est dépeuplé: le colonel John Folsom, qui promenait Smoke tous les jours, a du mal à se défaire de son animal de compagnie.

Commence alors l’opération de sauvetage. Le nouveau propriétaire de l’âne réclame initialement 30.000 dollars pour l’envoyer aux États-Unis, comme le rapporte le site du Wounded Warriors Family Support, puis abandonne la demande. Il faut ensuite vaincre les obstacles administratifs: tests sanguins, certificats médicaux, accords douaniers et aériens...

Le colonel Folsom décide de faire appel à l’Association de prévention contre la cruauté animalière (SPCA) qui transporte des chats et des chiens d’Irak jusqu’aux Etats-Unis. Smoke est le premier équidé à qui ils offrent le voyage, en cargo et non en vol commercial à cause de sa grande taille.

Entre 30.000 à 40.000 dollars (20.000 et 28.000 euros) le voyage –nourriture et quarantaine comprises– pour faire plus de 11.000 kilomètres en avion, précise l’association.  Mais le prix en vaut la chandelle pour la SPCA. «Je pense que les gens ont compris que cette situation est extraordinaire,  confie Terri Crisp, chargée de l’Opération Smoke, à Associated Press. C’est un âne extraordinaire, il est difficile de lui refuser quoi que ce soit.»

Depuis samedi, l’âne est en chemin pour Omaha, et rencontre ses fans au passage à Baltimore ou à Warrenton en Virgignie. Le site du Los Angeles Times révèle finalement que Smoke s'est créé un compte Twitter le 16 mai ( @SmoketheDonkey): en bon animal du XXIe siècle, il y raconte le rêve américain pour les quatre pattes.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte